Ça se passe ailleursTransport Aérien

Forcée de se soumettre à un test de grossesse avant de prendre l’avion pour les USA

À Hong Kong, une Japonaise a dû prouver qu’elle n’était pas enceinte avant de pouvoir embarquer à bord d’un avion. Le vol était à destination d’une île du Pacifique rattachée aux États-Unis.

Midori Nishida, une voyageuse japonaise de 25 ans, a vécu une expérience qu’elle a jugée « humiliante ». Il y a quelques semaines, elle devait prendre un avion au départ de Hong Kong pour aller sur l’île de Saipan, pour rendre visite à ses parents.

Seulement voilà : des membres du personnel de la compagnie aérienne Hong Kong Airways lui ont imposé de se soumettre à un test de grossesse, avant d’embarquer à bord de l’appareil, pour prouver qu’elle n’était pas enceinte. C’est en tout cas ce que rapporte le Wall Street Journal .

La jeune femme avait pourtant rempli un questionnaire préalable, indiquant, notamment, qu’elle n’était justement pas enceinte. Mais le personnel n’a pas jugé cela suffisant. La voyageuse a alors été escortée jusqu’à une salle de repos où on lui a demandé d’uriner sur un test. Une expérience « très humiliante et déplaisante », confie donc la jeune Japonaise. L’hypothèse d’une grossesse écartée, elle a finalement pu embarquer à bord de son avion.

Pratique suspendue

Si la jeune femme a dû subir une telle mesure, ce n’est pas pour une raison de sécurité, mais d’immigration. Car sa destination, Saipan, est une île du Pacifique rattachée aux États-Unis depuis 1944. Et à ce titre, les règles y sont particulièrement strictes, car les enfants qui y voient le jour sont éligibles à la citoyenneté américaine, droit du sol oblige.

Si les femmes enceintes n’ont pas interdiction de voyager sur un territoire américain, les services d’immigration se réservent néanmoins le droit de refuser l’accès du territoire américain aux voyageurs qui mentiraient sur la raison de leur séjour.

De son côté, la compagnie aérienne Hong Kong Express Airways s’est publiquement excusée de la mésaventure advenue à la jeune passagère. La compagnie a également indiqué faire l’objet de pressions de la part des autorités de Saipan en vue d’intensifier le contrôle des passagers. Elle a également ajouté avoir depuis suspendu cette pratique.

Selon CNN, qui s’appuie sur des chiffres du Bureau de la santé et des statistiques de l’état civil des îles Mariannes du Nord, 582 bébés de « touristes » sont nés sur les îles du Pacifique en 2018, alors que, dans le même temps, seulement 492 résidents permanents ont donné naissance à des enfants.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 70

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *