CommerceSociété

De nouvelles règles pour la distribution de pain au Sénégal

Qui disait que Coronavirus avait aussi ses côtés… positifs dans le changement de nos comportements.

De plus en plus, les Sénégalais apprennent à faire la queue partout notamment au niveau des transports urbains, mais aussi devant les magasins comme les boulangeries.

Justement pour parler du pain, outre le fait qu’il n’est pas vendu dans des conditions désastreuses dans les boutiques de quartiers, on assiste à la mise en place de kiosques modernes sous l’initiative des professionnels du secteur et le ministère du Commerce.

Seulement voulant prendre les devants et dans une volonté d’assainir le secteur pour éviter le retour aux comportements du passé, le gouvernement a fixé de nouvelles règles pour la distribution du pain au Sénégal.

Un décret modifiant l’actuelle réglementation a été adopté hier en conseil des ministres. En sus de l’inscription au registre du commerce et la signature d’un contrat de prestation avec un boulanger, il faut désormais un agrément du ministère du Commerce.

Ce, pour vendre et distribuer les produits de boulangerie et de pâtisserie même dans les kiosques dédiés. Un agrément qui, jusqu’ici, était le maillon manquant dans l’encadrement de l’activité par le décret 2019-22-77 du 31 décembre 2019 réglementant les activités de production, de distribution et de vente des produits de boulangerie et de pâtisserie au Sénégal.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 210

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *