EmploiPolitiqueSociété

Création d’emplois depuis 2012: Un bilan mitigé pour Macky Sall

En matière de création d’’emplois pour les jeunes depuis son accession à la magistrature suprême en 2012 est pour le moins mitigé. Son arrivée au pouvoir avait suscité un grand espoir chez les jeunes. Macky Sall, qui venait d’être élu en Mars 2012, le savait.

Dans sa première adresse à la Nation, en avril 2012, le chef de l’Etat avait notamment déclaré ceci : « Le 4 avril est, enfin, votre fête, vous, jeunes du Sénégal. Je connais l’ampleur de vos attentes en matière d’éducation, de formation professionnelle et d’emploi ; trois priorités essentielles qui occuperont en permanence l’agenda de mon Gouvernement. »

Depuis lors, Macky Sall, qui a fait de l’emploi des jeunes une priorité de son programme électoral « Yoonu Yokuté », devenu Plan Sénégal Emergent (PSE), a réussi à faire des réalisations énormes en ce sens.

D’abord, il a réussi à recruter 1 000 agents dans le secteur de la santé disséminés sur toute l’étendue du territoire national. Il a aussi, depuis 2012, crée 413.000 emplois répertoriés compte non tenu des emplois non maitrisés dans le secteur agricole. Plus de 300.000 emplois ont été aussi créés à travers les domaines agricoles.

Il faut rappeler également que le gouvernement de Macky Sall a recruté 10.000 agents de sécurité de proximité donnant du coup l’exemple au privé pour la promotion de l ́emploi. L’audit physique et biométrique du fichier par l’État avait permis le recrutement de 8000 agents dans la Fonction publique.

Des milliers d’emplois crées grâce à certaines agences…
Il faut également noter que les DAC (Domaines agricoles communautaires) ont permis la création de 11.090 emplois en 2016, l’insertion de 8530 jeunes et la formation de 8.570 autres dans différentes filières de production.

Au total, 8 nouveaux DAC avaient été créés en 2016 dans les localités de Dodji (Louga), Boulel (Kaffrine), Fafacourou (Kolda), Niombato (Fatick), Séfa (Sédhiou), Itato (Kédougou), Keur Momar Sarr (Louga), et de Sangalkam (Dakar). Le Programme bénéficie d’un financement de 47 milliards de FCFA de la BID qui permettra de renforcer ses activités.

Le lancement de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (Anpej), fruit de la politique de rationalisation des structures en charge de l’emploi des jeunes initiée par le Président Macky Sall et qui avait abouti à la suppression de l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (Anej), du Fonds national de promotion des jeunes (Fnpj), et de l’Agence nationale d’appui aux marchands ambulants (Anama), a permis aussi la création de milliers d’emplois pour les jeunes.

La mise en place du Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires doté de 5 milliards FCFA a permis également à beaucoup de jeunes et de femmes de voir leurs projets être financé… mais c’est surtout la Délégation à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ) qui a donné un coup de fouet à la création d’emplois avec 106.000 postes créés par le biais des projets financés par la structure dirigée par M. Pape Amadou Sarr…

Christian SENE

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 291

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *