Ça se passe ailleursDiasporaFaits divers

Après la victoire de l’Algérie, un guinéen tué à Canteleu (Seine Maritime- France) et un italien à Montceau-les-Mines

Un homme d’origine guinéenne âgé de 31 ans, Mamoudou Barry est décédé, samedi 20 juillet 2019 des suites de ses blessures, après avoir été agressé, dans la soirée de la veille, au niveau de Canteleu (Seine-Maritime) après la victoire des Fennecs algériens sur les Lions du Sénégal.

Une altercation violente

Un automobiliste et le guinéen se seraient copieusement insultés et une bagarre violente aurait alors éclaté. La victime a ensuite été hospitalisée au CHU de Rouen, dans un état grave, après avoir reçu plusieurs coups à la tête. 

L’auteur présumé a pris la fuite. Une enquête a été ouverte par la Sûreté départementale de Rouen. Ces faits se sont déroulés avant le coup d’envoi de la finale de la coupe d’Afrique des nations (CAN) de football vendredi. Sans que l’on sache pour le moment s’il y a un lien avec la CAN.

Le procureur de la République de Rouen, Pascal Prache, n’a pas communiqué sur l’affaire précisant juste que des «investigations sont en cours et qu’elles permettront de préciser le déroulement des faits». Selon une source proche du dossier, «pour le moment le caractère raciste de l’agression n’est qu’une rumeur. Rien — ni même des témoignages — ne vient pour le moment accréditer cette thèse. Des auditions sont en cours et devraient permettre d’en savoir plus».

Enseignant-chercheur à l’université de Rouen
Très connu et reconnu dans le domaine de la recherche en droit privé, Mamoudou Barry, était un enseignant-chercheur en droit qui travaillait depuis quelques années à l’université de Rouen, et aussi en Guinée. Il venait, selon certains proches, de soutenir sa thèse de doctorat. Il était membre aussi de Thinking Africa, un institut de recherches et d’enseignement. Celui-ci lui rend hommage sur son site internet.

Il était marié et père d’une fille. Sur sa page Facebook, il ne cache pas qu’il supportait l’équipe du Sénégal après la défaite de la Guinée lors de la coupe d’Afrique des nations. Le 14 juillet, il déclarait sur son «mur» : «Je suis sénégalais jusqu’à la finale».

Le Procureur de la République s’est saisi de l’Affaire et l’enquête est en cours.

Un italien tué à Montceau-les-Mines
Un individu est mort dans un accident survenu à Montceau-les-Mines, après la victoire algérienne à la CAN. Après avoir percuté à moto un automobiliste, le jeune homme est décédé à l’hôpital. Le chauffeur s’est rendu à la police.

Un autre jeune homme de 21 ans a trouvé la mort le 20 juillet, a Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), lors des festivités qui ont suivi le second sacre de l’Algérie à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), selon une information de nos confrères du Journal de Saône-et-Loire confirmée par le Parquet de Chalon-sur-Saône auprès de France 3 Bourgogne Franche-Comté.

Giovanni, jeune homme d’origine italienne, se trouvait sur une moto de cross lors de l’accident qui lui a été fatal. Il a été percuté par une voiture, vers 1h25, alors qu’il était «démuni de casque» d’après les premiers éléments rendus publics par la police.

La scène s’est déroulée à hauteur d’un rond-point rue du Champ-du-Moulin, à proximité du quartier du Plessis où Giovanni vivait depuis son enfance, à quelques encablures du centre-ville de Montceau-les-Mines.

Dans la nuit du 19 au 20 juillet, le ministère de l’Intérieur rapporte que 198 personnes ont été interpellées dont 177 ont été placées en garde à vue en marge des rassemblements qui ont fait suite à la victoire de l’Algérie contre le Sénégal (1-0).

Dakarecho.com

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 207

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *