Société

African Petroleum : après son accord amiable avec Banjul, Petronor joue la montre face à Dakar

Accordée en mai 2020 pour six mois, la suspension de la procédure opposant la firme norvégienne-émiratie Petronor à l’Etat sénégalais devant le Cirdi, le tribunal arbitral de la Banque mondiale, arrivera à échéance le 2 novembre.

Dans cette affaire, African Petroleum (APCL) – racheté par Petronor en 2018 – reproche au Sénégal de lui avoir retiré en 2017 deux permis clés, Senegal Offshore Sud Profond et Rufisque Offshore Profond.

Selon nos informations, la firme dirigée par Eyas Alhomouz négocie actuellement une extension de deux mois de la suspension de la procédure. Ce délai laisserait à Petronor jusqu’à début janvier pour trouver un accord avec Dakar en dehors des tribunaux.

La société est galvanisée par un récent accord trouvé avec la Gambie dans une procédure similaire – Banjul avait retiré à APCL les blocs gambiens A1 et A4.

Petronor a conclu le 19 septembre un deal amiable très favorable avec la Gambie, défendu par le cabinet Omnia Strategy fondé par Cherie Blair : Petronor reprendra le permis A4 en échange de l’arrêt des poursuites au sujet du bloc A1.

Ce dernier avait été attribué en 2019 à la major britannique BP. Par ailleurs, Petronor a négocié un bonus de seulement 4 millions de dollars sur le permis A4 et n’aura pas à payer cette somme avant douze mois

Avec Africa Intelligence

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 216

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *