Faits divers

Affaire Hiba Thiam: Voisins et anciens camarades de classe évoquent une brave jeune femme

Morte dans une soirée privée aux Alma- dies, en plein couvre-feu, Hiba Thiam est devenue tristement célèbre. Son nom est au centre de tous les débats dans les réseaux sociaux et constitue le sujet des conversations dans les chaumières.

D’après certains témoignages de voisins et amis, Hiba était une fille qui aimait la belle vie et les sorties nocturnes. Malgré ce côté flambeur, pourtant, elle est décrite comme une fille calme et sage dans la vie diurne c’est-à-dire celle de tous les jours…

Les arrestations et les surprises se multiplient dans l’affaire dite Hiba Thiam du nom de la jeune femme qui a été retrouvée morte dans un appartement meublé aux Almadies lors d’une soirée privée entre ‘’gosses’’ de riches où l’alcool coulait à flots et, où, apparemment, de la poudre blanche aussi était au menu des convives « jet-setteurs ». Car selon divers témoignages, la jeune Hiba Thiam serait morte par overdose. Elle aurait bavé et vomi du sang avant d’agoniser pendant plusieurs heures.

A la suite de sa mort, beaucoup ‘’de fils à Papa’’ ont été placés en garde à vue. Et d’autres, comme le fournisseur de drogue, sont activement recherchés par la gendarmerie. Un épisode qui rappelle l’affaire Maty Mbodj, du nom de ce mannequin mort également de la même manière, il y a quelques années.

Hiba était une élève intelligente, tranquille et calme…
Loin de l’image qui a été donnée d’elle cependant — celle d’une accro à la drogue —, certains de ses amis et voisins décrivent Hiba comme une fille tranquille, calme et sage. « Je me suis réveillée avec une grande tristesse et désolation lorsque j’ai appris la mort de mon ancienne camarade de classe à l’école Hann Maristes. C’était une jeune fille calme, sage et tranquille. Elle était également très intelligente. D’ailleurs, c’est ce qui justifie son amour pour les études. En classe, elle se comportait bien avec tout le monde », confie Nd. Fall, une ancienne camarade de classe. Qui poursuit : « j’ignore ce qu’elle était devenue ces dernières années et quel genre de vie elle menait, mais je puis vous assurer qu’elle était une jeune fille correcte et décente avec beaucoup d’éducation. On se parlait souvent sur Facebook et WhatsApp, mais on ne se fréquentait pas » fait savoir une de ses camarades de promotion.

Quant à M.S, amie de la défunte, elle indique que la défunte n’était pas n’importe qui. Elle avait reçu une donne éducation et a réussi dans ses études. Elle était devenue la directrice administrative et financière du groupe « Africa Consulting § Trading ». Elle était passionnée pour la belle vie comme toutes les jeunes filles de son âge, mais n’a jamais été une mauvaise fille, plaide notre interlocutrice. « Dieu en a décidé ainsi de son sort. C’est difficile pour tous les gens qui ont eu à la connaitre, mais on ne peut qu’accepter la volonté divine », dit-elle envahie par la tristesse de voir une fille à qui tout souriait mourir dans ces tristes circonstances.

Elle aimait les sorties nocturnes
Bb. T, une fille qui habite non loin du domicile de Hiba Thiam à la cité Djily Mbaye, soutient que la défunte aimait les sorties nocturnes et fréquentait des jeunes ‘’filles Naar ‘. « Elles sortaient ensemble et fréquentaient la Jet set dakaroise. Mais, en tant que voisine, je peux vous assurer que c’était une jeune fille très réservée qui n’avait pas de problème avec personne. Je me souviens qu’à chaque fois qu’elle passait avec sa voiture devant mon domicile, elle prenait la peine de soulever ses vitres pour me saluer », confie notre interlocutrice.

Un autre témoignage du jet-setteur Ah. N, nous fait savoir que la jeune fille Hiba Thiam était très passionnée de la belle vie, mais aussi était une fille très classe et discrète. Selon lui, elle ne s’affichait pas trop dans les boites de nuit et autres milieux de la jet set. D’après lui, sa mort a surpris plus d’un d’autant plus qu’on parle de drogue et d’overdose alors qu’il n’a jamais connu la défunte dans des affaires louches à fortiori de drogue. « C’est regrettable », se désole- t-il face à la tournure prise par la mort de cette connaissance

Aïda MBOUP SEYE

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 116

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *