DiasporaFaits divers

Jérémy Davin et Louis Bouton accusés de l’assassinat de Mbaye Wade

Un nouveau procès d’assises débute ce mercredi. Celui de deux hommes accusés d’assassinat, avec la circonstance aggravante de racisme ou d’homophobie.

La victime, Mbaye Wade, un Liégeois de 43 ans d’origine sénégalaise, était en couple avec un célèbre avocat pénaliste, Pascal Rodeyns.

Lors d’un rendez-vous homosexuel, il a été tué de 15 coups de couteau. C’était en septembre 2020 à Liège. C’est son compagnon qui a fait la macabre découverte le lendemain du crime, dans l’immeuble qu’occupait le couple. Un couple qui pratiquait une vie sexuelle libre.

C’est grâce aux caméras de surveillance de l’immeuble que l’enquête a rapidement permis de confondre deux individus.

D’abord Jérémy Davin, un Ansois de 28 ans, que Mbaye Wade avait décidé de recevoir chez lui pour avoir une relation sexuelle. C’est lui qui a porté les coups de couteau. Il prétend qu’il voulait se venger suite à une précédente rencontre qui s’était mal passée entre eux. Mais il soutient qu’il voulait juste l’humilier, pas le tuer, et que les choses ont mal tourné car Mbaye Wade s’est défendu.

L’autre accusé, c’est un Namurois de 23 ans, Louis Bouton. Lui est arrivé par la suite, comme l’ont également montré les caméras de surveillance de l’immeuble. Les deux accusés ont alors commis plusieurs vols avant de quitter les lieux. L’enquête a permis de déterminer que la scène avait été préméditée et que le couteau avait été acheté quelques jours auparavant.

Tous deux devront donc répondre d’assassinat, avec la circonstance aggravante de racisme ou d’homophobie, et de meurtre pour faciliter le vol.

La première audience ce mercredi sera exclusivement consacrée à la constitution du jury. Les débats au fond débuteront mardi prochain. Ce procès devrait durer trois semaines.

Avec la RTBF

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 188

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *