AfriqueInternationalTogo

Des manifestations de l’opposition togolaise transformées en caravanes pour lancer la campagne électorale

-Pour contourner l’interdiction de manifester imposée par les autorités

L’opposition togolaise a choisi d’organiser ce samedi des « caravanes électorales » à la place des manifestations prévues pour dire non à la nouvelle constitution votée le 25 mars dernier par le parlement. Les deux premières manifestations prévues jeudi et vendredi ayant été empêchées par les forces de l’ordre.

Plusieurs caravanes aux couleurs des partis de l’opposition ont sillonné ce matin les rues de Lomé, a constaté le correspondant d’Anadolu sur place.

Selon des responsables de l’opposition ces caravanes marquent le démarrage de la campagne électorale pour les législatives et régionales du 29 avril prochain pour chacun des dix partis de la coalition qui dénonce depuis le 26 mars la nouvelle constitution.

La nouvelle constitution fait basculer le Togo d’un régime semi-présidentiel (constitution de 1992), à un régime purement parlementaire où tout le pouvoir sera concentré entre les mains d’un premier ministre qui s’appellera désormais Président du Conseil des ministres élu par le parlement. Le Président n’aura qu’un pouvoir honorifique.

L’opposition estime que l’assemblée actuelle étant arrivée au terme de son mandat depuis fin 2023, « n’a pas le droit de changer la constitution togolaise ». Elle conteste également la démarche même qui a conduit au vote.

Me Paul Dodzie Apevon, Président du Front Démocratique pour la République (FDR) membre de ce regroupement a expliqué que les caravanes organisées samedi visent également à « remobiliser les militants de l’opposition face aux interdictions de manifester imposées par le pouvoir ».

« Nous avons décidé, au lieu de nous retrouver encore une fois, au point de départ prévu pour les manifestations, et nous rendre à l’évidence que les forces de l’ordre sont présents pour s’y opposer, de partir chacun de son côté en caravane. Toutes les caravanes auront le mérite de se retrouver à un moment donné de la journée en un endroit précis pour créer l’effet de masse » a expliqué l’avocat ajoutant qu’un meeting regroupant tous les partis aura lieu en fin de journée sans donner plus de détails sur le lieu où il sera tenu.

La campagne électorale pour les élections législatives et régionales du 29 avril 2024 a démarré samedi 13 avril et se poursuivra jusqu’à vendredi 27 avril à minuit.

Dakarecho avec Agence

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 503

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *