Faits diversSociété

Arrestation de Doro Gaye : L’affaire d’escroquerie foncière de 1,2 Milliard de FCFA

Depuis son interpellation, Doro Gaye, de son vrai nom Papa Doro Gaye mais communément appelé par ses proches et artistes « PDG »,  est en garde à vue à la section de recherches. Cette arrestation est liée à une affaire d’escroquerie foncière portant sur une somme colossale de 1,2 milliard de francs CFA. Ce mercredi, il doit comparaître devant le procureur, rapporte le journal Libération.

L’affaire commence avec une plainte déposée par Zakiloulahi Sow, qui agit en tant que mandataire pour plusieurs investisseurs. Selon les informations disponibles, Doro Gaye avait proposé un accord impliquant le paiement d’une avance de 500 millions de FCFA, le reste de la somme devant être réglé sous forme de moratoire. Cependant, malgré cette proposition, Zakiloulahi Sow accuse Doro Gaye de mauvaise foi, ce qui a conduit à l’impasse actuelle.

Hier, des tentatives ont été faites pour parvenir à un éventuel accord entre les deux parties. Cependant, ces tentatives n’ont pas abouti, et un retour au parquet a été jugé nécessaire pour déterminer la suite des événements. Cette affaire met en lumière les complexités et les défis liés aux transactions foncières importantes et aux accords financiers.

Si les accusations contre Doro Gaye sont avérées, il pourrait faire face à de graves conséquences juridiques et financières. L’issue de son audience avec le procureur sera cruciale pour déterminer les prochains développements de cette affaire.

L’arrestation de Doro Gaye a suscité de nombreuses réactions, tant dans le cercle de ses proches que parmi les investisseurs et les observateurs du secteur foncier. La question de la transparence et de l’intégrité dans les transactions foncières est une préoccupation majeure, et cette affaire pourrait avoir des répercussions sur la manière dont ces transactions sont menées à l’avenir.

En attendant la décision du procureur, l’avenir de Doro Gaye reste incertain, et cette affaire continuera de capter l’attention du public et des médias.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 322

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *