Dakar-Echo

Un réseau de 17 voleurs ivoiriens du métro parisien démantelé

Un réseau de 17 voleurs ivoiriens du métro parisien démantelé

Un vaste coup de filet du département de lutte contre la criminalité organisée a abouti ce lundi à l’interpellation de 17 personnes de la communauté ivoirienne. Les touristes étrangers étaient ciblés.

D’après ce spécialiste de la criminalité dans les transports, jamais un tel réseau n’avait été démantelé dans le métro parisien.

Selon nos informations, 17 personnes, majeures et vivant quasiment toutes en Île-de-France, ont été interpellées lundi 10 juin à l’aube lors d’un vaste coup de filet mené par la sous direction de la lutte contre l’immigration irrégulière (SDLII) et la sûreté régionale des transports (SRT). Deux services de police qui travaillaient sous l’autorité d’un juge d’instruction parisien.

Tous les suspects, appartenant à la communauté ivoirienne, feraient partie d’une organisation criminelle qui s’était spécialisée dans le vol à la tire, exclusivement dans le métro parisien.

« Les étrangers portent très rarement plainte hélas »
Leurs cibles étaient toujours les mêmes : des touristes venus passer quelques jours dans la capitale. Impossible de déterminer un nombre de victimes. « Les étrangers portent très rarement plainte hélas », soupire un fonctionnaire.

Cela faisait plusieurs mois que les policiers travaillaient sur cette « équipe ». Plutôt que d’intervenir ponctuellement sur un coup, les enquêteurs ont fait le choix de recueillir un maximum d’éléments sur le réseau en vue de son démantèlement.

Un réseau structuré allant des simples voleurs à la tête de réseau. On ignore pour l’heure le rôle exact de chaque protagoniste au sein de l’organisation.

Les victimes se faisaient dérober leur carte bancaire et leur téléphone
En tout cas, toujours selon nos informations, les voleurs suivaient leurs victimes dans le métro parisien – en particulier à Saint-Michel et Gare du Nord – et leur tombaient dessus une fois qu’elles se trouvaient relativement à l’abri des regards.

« Ils n’avaient pas besoin d’exercer des violences physiques pour parvenir à leurs fins », glisse une source proche du dossier. Les touristes se faisaient ainsi voler leur carte bancaire et leur téléphone.

Ce coup de filet intervient à moins de deux mois du début des Jeux olympiques dans la capitale. Depuis l’année dernière, des instructions spéciales ont été données par le préfet de police pour démanteler les équipes ciblant les touristes étrangers.

Le SDLII, spécialisé dans les réseaux étrangers, a ainsi fait tomber des huit membres présumés des « Scorpions », ce groupe de criminalité organisée roumain expert dans le jeu de bonneteau, des Égyptiens qui bidouillaient de faux passes Navigo, ou, plus simplement, la vente à la sauvette de petites tours Eiffel.

Avec Denis Courtine et Le Parisien

Articles similaires

Laisser un commentaire