Faits diversSociété

Le procès Ousmane Sonko-Mame Mbaye Niang renvoyé au 16 février

Le tribunal correctionnel de Dakar a renvoyé au 16 février le procès pour ‘’diffamation’’ opposant le ministre du Tourisme et des Loisirs Mame Mbaye Niang au leader de Pastef (opposition), Ousmane Sonko, à la demande des avocats de celui-ci, a constaté Dakarecho.com

Le leader de Pastef (opposition) et maire de Ziguinchor (sud), Ousmane Sonko, ne s’est pas présenté devant le tribunal correctionnel de Dakar, car n’ayant pas reçu de convocation, ont indiqué ses avocats présents au tribunal qui, pour cette raison, a suspendu l’audience peu après 11 heures.

Pour les besoins de ce procès, les abords de la cité Keur Gorgui, le quartier dakarois où se trouve le domicile de Sonko, ceux du tribunal et de nombreux points stratégiques de la ville de Dakar sont sous haute surveillance policière.

Mame Mbaye Niang, ministre du Tourisme et des Loisirs, qui s’est rendu au tribunal, reproche à Ousmane Sonko d’avoir déclaré qu’il avait été épinglé par un rapport de l’IGE (Inspection générale d’Etat) pour sa gestion des fonds des 29 milliards du Programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC).

Mame Mbaye Niang qui conteste l’existence de ce rapport, a décidé de porter plainte pour ‘’diffamation’’ contre Ousmane Sonko, maire de Ziguinchor.

Dans son édition du jour, le quotidien Libération révèle qu’au-delà ‘’de la présumée diffamation, le ministère public accuse le leader de Pastef ‘’d’injures » contre Mame Mbaye Niang, mais aussi de ‘’faux et usage de faux dans un document administratif’’.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 327

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *