Dakar-Echo

La justice péruvienne convoque le président Pédro Castillo sur un présumé trafic d’influences

La justice péruvienne convoque le président Pédro Castillo sur un présumé trafic d’influences

La justice au Pérou a annoncé dimanche avoir convoqué le président Pedro Castillo le 13 juin dans le cadre d’une enquête à son encontre sur un présumé trafic d’influences.

Le président Castillo a été convoqué à 10H00, ont indiqué les services du procureur péruvien, précisément à l’heure d’un match de foot décisif pour la qualification du Pérou à la prochaine Coupe du monde au Qatar cette année.

Le parquet péruvien avait indiqué la semaine dernière avoir élargi son enquête à l’encontre du président de gauche dans l’affaire dite du consortium « Puente Tarata III », afin de déterminer s’il était à la tête d’une supposée organisation criminelle composée d’un ancien ministre des Transports, de six parlementaires, d’un ancien secrétaire général de la Présidence et de deux de ses neveux.

M. Castillo avait alors dénoncé une « persécution politique » à son encontre. Un président au Pérou ne peut pas être poursuivi pendant l’exercice de son mandat mais les enquêtes le concernant peuvent aller de l’avant. Son mandat prend fin en juillet 2026.

Une femme d’affaires, Karelim López, a accusé le président et son entourage le plus proche, dont deux de ses neveux, d’avoir constitué une organisation criminelle pour adjuger de manière illégale des marchés publics.

Elle-même sous enquête, elle collabore avec la justice en échange d’une réduction de peine dans le cas où elle serait condamnée par la justice.

Le scandale a éclaté quand la presse péruvienne avait révélé des manoeuvres de la part de Mme Lopez pour que le consortium connu sous le nom de « Puente Tarata II » remporte le marché pour la construction d’un pont dans la région amazonienne de San Martin.

Laisser un commentaire