Dakar-Echo

Hamari Traoré, le capitaine du Mali, suspendu pour « manquement à l’honneur et à la dignité »

Hamari Traoré, le capitaine du Mali, suspendu pour « manquement à l’honneur et à la dignité »

Le joueur de la Real Sociedad avait publié une lettre ouverte critiquant la gestion de la sélection malienne.

La Fédération malienne a prononcé la suspension du capitaine de la sélection Hamari Traoré, après la publication d’une lettre critiquant durement la gestion du football national, a dit un responsable mardi.

Hamari Traoré, qui joue en Liga espagnole à la Real Sociedad, fait partie des joueurs de la sélection qui ont publié en juin une lettre dans laquelle ils déplorent l’absence de résultats depuis des années, la « mauvaise gestion » de leur sport par leurs dirigeants et le manque de professionnalisme de ces derniers.

Les joueurs y menacent de boycotter la sélection si leurs dirigeants ne remédient pas à la crise que traverse selon eux le football malien. La lettre destinée aux supporteurs a fait grand bruit au Mali.

La commission disciplinaire a convoqué Hamari Traoré, qui n’a pas répondu. Le comité exécutif de la fédération s’est réuni le 27 juin et a décidé de suspendre le joueur de toutes les sélections « pour manquement à l’honneur et à la dignité, incitation et fronde contre l’équipe nationale et le football malien », a dit à l’AFP un responsable sous le couvert de l’anonymat.

Cette mesure est prononcée « à titre conservatoire » en attendant que la procédure soit transmise à la commission de discipline, a-t-il précisé.

Le Mali, éliminé en quarts de finale de la CAN-2024, est seulement quatrième du groupe I des qualifications pour le Mondial 2026 avec une victoire, deux nuls et une défaite.

Les Maliens restent sur un nul 0-0 à Madagascar en juin, bien qu’en supériorité numérique une grande partie du match. Les joueurs n’étaient arrivés à destination à l’autre bout de l’Afrique que quelques heures avant la rencontre après plusieurs reports de vol, selon différents médias.

La fédération a annoncé le 13 juin mettre fin aux fonctions de l’entraîneur national Éric Sékou Chelle.

Articles similaires

Laisser un commentaire