Dakar-Echo

Younousse Diop: De Barsakh au monde pro

younousse_diopLe milieu de terrain sénégalais Younousse Diop a fait ses débuts le week-end dernier en professionnel, six ans après avoir atteint l’île de Tenerife, dans des conditions précaires.

À la mi-août 2006, un bateau échoue sur les côtes de Tenerife après de nombreux jours à la dérive dans l’Atlantique.

Une barque de migrants comme il en arrive malheureusement tous les jours sur l’île, des personnes fuyant leurs pays à la recherche d’un avenir meilleur dans l’Union européenne.

Dans cette petite embarcation faite de bois, se trouve le jeune sénégalais Younousse Diop qui, du haut de ses 12 ans, vient chercher du travail.

A peine les deux pieds posés sur l’île que la Garde Civile le prend en charge. Il déclare avoir 15 ans, l’âge minimum pour travailler, mais une analyse des os de son poignet révèle qu’il en a environ dix.

Younousse Diop est donc admis au Centre pour enfants de Tegueste. Pour tuer le temps, les jeunes immigrés jouent à leur sport favori : le football.

Rapidement, Sesé Rivero, directeur du centre de formation du CD Tenerife, remarque son talent et son aisance balle aux pieds, il le recrute alors pour évoluer dans les équipes de jeunes.

Mais l’histoire est trop belle, les autorités décident de placer Younousse dans un autre centre qui se trouve sur l’île voisine de la Palma. Sesé Rivero ne lâche pas le joueur, et arrive à un arrangement avec le club local du CD Mensajero où il est prêté pour un an, en attendant son retour à Tenerife.

younoussediop

Quelques mois plus tard, le joueur revient sur l’île où il a échoué quelques années plus tôt, il connait alors une ascension fulgurante, aidé en partie par le fait qu’il soit deux ans plus vieux que ce que le test osseux a révélé à son arrivée. Il surnage toutes les catégories de jeunes, impressionnant par son physique et sa technique.

younouss_diop

C’est en régularisant sa situation et notamment en faisant une demande de passeport à son pays d’origine le Sénégal, que l’on a découvert son véritable âge.

Toujours est-il que cette saison, il est un pilier de l’équipe réserve du CD Tenerife et son début de saison impressionne, au point d’être convoqué le week-end dernier dans le groupe professionnel qui affrontait le Sporting Gijon.

[youtube]http://youtu.be/kCplSewei90[/youtube]

L’ histoire d’une vie qui avait pourtant mal commencé mais qui prend une tournure plutôt positive et elle n’est pas finie… Beaucoup lui prédisent une grande carrière et un jour peut-être, on pourra visionner au cinéma, un film retraçant sa vie, que l’on pourrait intituler « 7€ ». Soit, la somme que ses parents lui avaient donnée à l’époque pour passer de l’Afrique au continent européen.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire