Dakar-Echo

Yaya Abdoul Kâne, un cas singulier

Yaya Abdoul Kâne, un cas singulier

Le ministre de la gouvernance locale, du Développement de l’aménagement du territoire, Yaya Abdoul Kane, est un ministre singulier.

Après avoir bien aiguisé le couteau avec lequel Macky Sall a immolé Khalifa Sall, le voilà qui se propose d’endosser le sale boulot pour s’expliquer devant la presse.

Les rédactions sont invitées à assister à un point de presse prévu à 15 h dans les locaux du ministère, Yaya Abdoul Kane prend la tangente quelques heures avant pour annuler sine die la tenue de la rencontre.

Et comme il manque de courage, mais surtout d’élégance à l’endroit des rédactions, il n’a guère jugé utile de s’expliquer sur une telle reculade.

En tout cas, rien ne justifiait une telle précipitation à convoquer la presse sur la révocation du maire de Dakar surtout que Khalifa Sall a déposé hier matin un recours contre le décret de sa révocation à la chambre administrative de la Cour suprême qui remplace le Conseil d’Etat.

Une chambre administrative qui ne manquera pas de se déclarer incompétente… et face à un imbroglio juridique qui s’est déplacé jusqu’aux couloirs des facultés de droit de nos universités, Yaya Abdoul Kane, ministre de Farba Ngom, ne veut pas certainement se casser la gueule, c’est ce qui explique sa fuite en avant.

Mais seulement au niveau des rédactions, l’on est habitué à ses revirements de dernière minute, tellement l’homme qui ne doit sa nomination qu’à la puissance du griot du président, Farba ngom, ne semble guère savoir pourquoi il a été nommé ministre.

Bien entendu, nous, on sait : pour servir de faire-valoir à qui l’on sait !

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire