Dakar-Echo

VIDÉO – Bill Gates a testé… la machine qui transforme les excréments humains en eau potable

Lundi 5 janvier, Bill Gates a rendu compte sur son blog d’une machine transformant les déchets humains en eau potable, testée en novembre dernier. Une innovation qui pourrait sauver des milliers de vie. 

« J’ai regardé les tas d’excréments aller du tapis roulant à un grand bac. Ils sont passés à travers à la machine, ont été bouillis puis traités. Quelques minutes plus tard, j’ai pris une grande gorgée du résultat : un verre d’eau potable délicieux », écrit Bill Gates lundi 5 janvier sur son blog.

En novembre dernier, il avait en effet testé cette installation innovante brûlant la matière fécale humaine pour produire de l’eau potable. Baptisée Omniprocessor, la machine a été conçue par une firme d’ingénierie au nord de Seattle, Janicki Bioenergy. Son fonctionnement est simple : la vapeur qui s’échappe de la boue tirée des égouts, quand elle est chauffée, est recueillie puis filtrée, avant de prendre une forme aqueuse définitive.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=bVzppWSIFU0[/youtube]

Mieux encore, contrairement aux stations d’épurations qui fonctionnent grâce au fuel ou au Diesel, l’Omniprocessor produit sa propre énergie. La partie de la boue non évaporée (et donc non transformée en eau) est brûlée pour produire de l’électricité, et même plus que nécessaire. Ainsi, grâce aux déchets de 100.000 personnes, il est possible d’obtenir 86.000 litres d’eau potable et 250 kilowatts d’électricité.

Sauver 700.000 vies

Une aubaine pour améliorer l’assainissement dans les pays pauvres. Bill Gates rappelle qu’au moins 2 milliards de personnes dans le monde seraient concernées par les mauvais traitement des latrines. Les déchets déversés dans la rivière contaminent de fait l’eau. Chaque année, près de 700.000 enfants en meurent. « Si nous pouvons développer des moyens sûrs et abordables pour nous débarrasser des déchets humains, nous pouvons prévenir un grand nombre de ces décès et aider plus d’enfants à grandir en bonne santé », a indiqué le milliardaire.

Un projet pilote sera lancé prochainement à Dakar, au Sénégal. Si l’opération est un succès, la recherche de partenaires pour investir dans cette technologie pourra débuter. Plusieurs années seront tout de même nécessaires avant son éventuelle implantation.

Digital Manager – Chef de projet chez Alixcom Dakar |
E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles similaires

Laisser un commentaire