Dakar-Echo

Une quarantaine de décès de sub sahariens probables au large des Iles Canaries

Une quarantaine de décès de sub sahariens probables au large des Iles Canaries

Une migrante, secourue jeudi 19 août après-midi au large de l’archipel espagnol des Canaries alors qu’elle se trouvait sur un zodiac retourné à côté de deux cadavres, a affirmé qu’elle voyageait avec une quarantaine de personnes, probablement mortes, a indiqué le service des gardes-côtes.

Cette femme, qui se trouvait «dans un mauvais état» a été hélitreuillée en raison des très mauvaises conditions climatiques, puis emmenée dans un hôpital de Las Palmas sur l’île de Grande Canarie, a indiqué un porte-parole des garde-côtes à l’AFP.

7531 migrants arrivés aux Canaries cette année
Avertis par un bateau qui l’avait aperçue, les sauveteurs ont retrouvé cette femme à quelque 250 kilomètres des côtes Canaries, au large des côtes nord ouest de l’Afrique, et celle-ci leur a raconté avoir entrepris cette traversée avec «une quarantaine de personnes», selon ce même porte-parole. Les deux corps qui se trouvaient à ses côtés sur le canot renversé ont également été remontés par hélicoptère et ramenés à terre, a-t-il précisé.

Ces dernières semaines ont vu de nombreux sauvetages similaires, avec l’intervention d’hélicoptères en raison des mauvaises conditions climatiques au large de l’archipel. Les arrivées de migrants aux Canaries, à l’issue d’une traversée particulièrement dangereuse, ont connu une augmentation spectaculaire depuis la fin 2019 et le durcissement des contrôles en Méditerranée.

L’an dernier, année record depuis une autre crise migratoire en 2006, 23.023 migrants ont atteint les Canaries, soit huit fois plus que l’année précédente, selon le ministère espagnol de l’Intérieur. Le flux des arrivées ne s’est pas tari depuis.

Sur les sept premiers mois de cette année, 7531 migrants sont arrivés aux Canaries, plus de deux fois plus que sur la même période en 2020. Selon l’Organisation internationale pour les migrations, 850 migrants sont morts ou ont disparu sur la route maritime des Canaries en 2020. Pour sa part, l’ONG espagnole Caminando Fronteras, très active dans le domaine migratoire, affirme qu’au moins 1851 personnes ont perdu la vie l’an dernier en tentant la traversée.

Articles similaires

Laisser un commentaire