Dakar-Echo

Une association de journalistes réclame « la condamnation des vrais responsables » de la mort de Khashoggi

Une association de journalistes réclame « la condamnation des vrais responsables » de la mort de Khashoggi

Un groupe de journalistes turco-arabe basé à Istanbul a réclamé samedi la condamnation des « vrais responsables » de l’assassinat de Jamal Khashoggi au consulat saoudien, en plus des 18 personnes dont Ryad a annoncé l’arrestation.

« Nous demandons que non seulement ces 18 hommes, mais aussi ceux qui leur ont donné les ordres soient punis », a déclaré Turan Kislakci, chef de l’association turco-arabe des médias (TAM), dont le journaliste tué faisait partie, à des reporters devant le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul.

L’Arabie saoudite a admis samedi, 17 jours après la disparition de Jamal Khashoggi, que le journaliste saoudien avait été tué à l’intérieur de son consulat à Istanbul, une affaire qui a suscité une onde de choc au niveau mondial et terni l’image de Ryad.

La confirmation de la mort du journaliste saoudien critique du pouvoir de son pays a été relayée peu avant l’aube par l’agence de presse officielle saoudienne SPA, qui a fait état du limogeage de deux hauts responsables saoudiens et de l’arrestation de 18 suspects, tous Saoudiens.

La police turque a perquisitionné cette semaine à la fois au consulat saoudien et à la résidence du consul, mais n’a pas trouvé le corps du journaliste.

« C’est la seule chose importante tout de suite. Rendez nous le corps de Jamal pour que nous puissions organiser ses funérailles », a déclaré M. Kislakci. « Que le monde entier puisse voir l’adieu à Jamal Khashoggi, qui a été tué dans une pièce sombre d’une façon horrible et dont on tente de cacher le corps », a-t-il ajouté.

Les médias turcs affirment que des enregistrements audio montrent que Kashoggi a été torturé, ses doigts coupés avant qu’il soit décapité.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire