Dakar-Echo

Un sénégalais meurt noyé dans le Canal Saint Martin à Paris

Un sénégalais meurt noyé dans le Canal Saint Martin à Paris

Dans la nuit de samedi à dimanche, un homme s’est noyé dans le canal à Saint-Denis, au niveau du bassin de la Maltournée. A quelques mètres de l’entrée du festival de musique « Kermesse électronique ». Massé pendant 40 minutes, Mamadou Abdoulaye Diallo n’a pu être réanimé.

Le drame s’est produit vers 1h00 dimanche, alors que le dernier concert de la « kermesse électronique » touchait à sa fin. Un sénégalais au nom de Mamadou Abdoulaye Diallo étudiant en Master 2 à Paris 8, s’est noyé dans le canal de Saint-Denis, à quelques mètres de l’entrée du festival, alors qu’il tentait de récupérer un ballon tombé à l’eau.

Selon des témoins, l’homme serait « tombé à pic et ne serait jamais remonté ». Plusieurs personnes ont tenté de lui venir en aide, en sautant dans le canal, dont un des organisateurs. Mais n’ont pas réussi à le retrouver compte tenu de l’obscurité et de la hauteur de la vase. C’est finalement un festivalier, apnéiste, qui va sortir du canal le noyé, pris en charge ensuite par les pompiers. Malgré un massage cardiaque d’une quarantaine de minutes, l’homme n’a pu être réanimé.

Pour les organisateurs de ce festival gratuit, qui a rassemblé 500 personnes samedi, il est alors « inenvisageable de poursuivre ce festival », « l’esprit n’étant plus à la fête ». Les installations ont donc été démonté.

Ce n’est pas le premier drame de ce type dans les canaux franciliens. Il y a deux mois, deux hommes avaient déjà trouvé la mort dans le canal de l’Ourcq et le canal Saint-Martin. En juin, une autre noyade avait eu lieu dans le même périmètre. Des cours d’eau dans lesquels il n’est pas rare de voir des personnes se baigner. Sans qu’ils n’aient parfois conscience des dangers. Il y a un an, Voies navigables de France avait pourtant alerté sur les risques.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire