Dakar-Echo

Un sénégalais braque un Comfort hôtel à Cléon (France): 8 ans de prison

Un sénégalais braque un Comfort hôtel à Cléon (France): 8 ans de prison

comfort_hotel_cleonScène d’effroi pour une salariée du Comfort Hôtel situé à Cléon ce jeudi 29 janvier. Un homme, tout juste majeur, s’est introduit en fin de matinée dans le hall de l’hôtel avec un couteau de cuisine à la main pour y soustraire la caisse.

Lorsque la victime s’est retrouvée face à l’auteur des faits qui lui pointait la lame vers elle, elle a de suite hurlé « braquage » avant de se réfugier dans une autre pièce. Ayant entendu les cris, les autres employés sont venus au secours de la victime, faisant fuir le jeune homme, qui sera alors interpellé un peu plus tard.

Le prévenu, d’origine sénégalaise, et inconnu des services judiciaires jusque-là, a indiqué lors de l’audience que son père l’avait mis dehors depuis 4 h du matin, sans donner d’explications au début. Mais au fil de ses déclarations, il semblerait qu’il s’agisse d’un problème de stupéfiant.

Cependant, il a affirmé qu’il ne trafiquait pas. Son père l’aurait menacé de le renvoyer au pays s’il ne s’en allait pas.

Démuni et sans endroit où aller, il est passé à l’acte en précisant : « J’étais énervé et j’avais besoin d’argent ». Avec le butin, il souhaitait rejoindre Bordeaux ou Marseille. Il espérait obtenir quelques milliers d’euros.

Un contexte familial compliqué

Lors de l’audience, son avocate déclare : « Ce n’est pas une personne violente mais une personne démunie compte tenu de sa situation familiale (…). Il a subi un choc émotionnel face aux mesures extrêmes qu’a pris son père ». Un contexte familial compliqué, pas de scolarité ni d’activité professionnelle en cours, le jeune homme s’est retrouvé à la rue sans aucune ressource ni revenu. Il a eu peur.

La victime, qui elle est encore très choquée, ne s’est pas rendue à l’audience pour des raisons de santé, et ne souhaitait pas se retrouver en face de son agresseur. Celle-ci a déjà subi ce traitement lors d’un précédent braquage, il y a trois ans.

Le tribunal correctionnel de Rouen a rendu sa décision ce vendredi 30 janvier et a décerné un mandat de dépôt à l’encontre de l’auteur des faits.

Le tribunal l’a condamné à huit mois d’emprisonnement ferme.

 

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire