Dakar-Echo

Un ralliement de l’opposition empêché au Sénégal: d’anciens ministres arrêtés

manif_oppositionLa police sénégalaise a interpellé aujourd’hui plusieurs membres de l’opposition, dont l’ancien ministre de la Justice Me Amadou Sall et l’ancien Ministre de l’Urbanisme et coordonateur du PDS (parti d’opposition Omar Sarr, lors d’un rassemblement interdit à Dakar contre « les restrictions aux libertés » dans le pays.

Cette interdiction intervient le jour même où l’ancien président du Sénégal Me Abdoulaye Wade rentre ce vendredi 30 janvier à 20h30 par vol Air France à Dakar après plus de deux mois passés en France.

manif_pds

Parmi les personnes interpellées lors de ce rassemblement de plusieurs dizaines de personnes figurent deux députés et cet ancien ministre, selon le Front patriotique pour la défense de la République (FPDR), la coalition à l’initiative de la manifestation.

Ils manifesataient contre « les restrictions aux libertés » au Sénégal

« La Constitution ne permet pas au préfet d’interdire nos manifestations. Nous n’accepterons pas un recul de la démocratie au Sénégal », a affirmé le député Modou Diagne Fada, un responsable du PDS, dont l’AFP a repris la déclaration.

Plusieurs manifestations du FPDR prévues à Dakar cette semaine, dont une samedi, ont été interdites par le préfet de Dakar, Alyoune Badara Diop, qui a jugé « irrecevables » les demandes de rassemblement au motif, selon lui, que leurs « objet et lieu » n’y ont pas été indiqués.

« Il y aura un autre rassemblement demain (samedi) en présence du président Abdoulaye Wade », a ajouté M. Diagne Fada.

Le PDS a appelé cette semaine dans un communiqué à « refuser ces interdictions politiques et à tenir partout des manifestations de protestation ».

Plusieurs manifestants ont réclamé vendredi la libération de Karim Wade, fils et ancien ministre d’Abdoulaye Wade, en détention préventive depuis avril 2013 et jugé depuis juillet 2014 pour enrichissement illicite présumé.

Des policiers s’étaient déployés sur le lieu du rassemblement, la place de l’Obélisque, dans un quartier populaire près du centre-ville, dont l’accès a été interdit aux militants et responsables du FPDR.

dirigeants_fpdr

Affrontement avec les forces de l’ordre
La place de l’Obélisque a été cet après midi le terrain d’affrontement entre force de l’ordre et les partisans du Parti Démocratique Sénégalais qui voulaient manifester. 

Malgré l’interdiction préfectorale, le Parti Démocratique Sénégalais a tenu sa manifestation à la place de l’Obélisque ce vendredi pour «dénoncer la confiscation des droits et libertés et les tentatives de déstabilisation entreprises par le pouvoir de Macky Sall».

Oumar Sarr et ses camarades se sont frottés aux forces de l’ordre qui avait assiégé la place de l’Obélisque depuis 12H, pour empêcher la tenue de cette manifestation.

lacrymogenes

Face à face les manifestants et forces de l’ordre ont replongé la place de l’obélisque dans les grands de moments de violences qu’elle avait connues durant la période postélectorale de 2012. Des échanges et pierres et gaz lacrymogènes, des arrestations et répressions ont campés le décor dans ce lieu le temps de cette manifestation.

Plusieurs libéraux dont le député Oumar Sarr et l’avocat Me Amadou Sall ont été interpellés et conduits au commissariat central de police. Mais semble insuffisant pour faire reculer les partisans du PDS qui promettent de remettre la même chose ce samedi par un sit-in.

[youtube]http://youtu.be/5jhZMXMzc3g[/youtube]

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire