Dakar-Echo

Un chat se nourrit de la dépouille d’une septuagénaire décédée depuis 2 mois

Un chat se nourrit de la dépouille d’une septuagénaire décédée depuis 2 mois

Oubliée de tous, une septuagénaire belge a été retrouvée mutilée, le 20 janvier, à son domicile de Marcinelle, près de Charleroi. Morte depuis plus de deux mois, elle a été mangée par son chat. Ce dernier a été retrouvé mort, lui-aussi, par les autorités.

Jacqueline Vandendaele, 73 ans, a été retrouvée morte chez elle, seule, dans son appartement de Marcinelle (près de Charleroi), le 20 janvier. Ce sont ses voisins qui ont appelé les secours, inquiets de ne plus la voir depuis plusieurs semaines.

Le décès remontait… au mois de novembre 2018. La septuagénaire vivait seule, au premier étage, seule, avec son chat de gouttière. « On entendait son chat miauler », confie-t-on dans l’immeuble. « Puis, le chat lui aussi s’est tu… »

Affamé, son chat se nourrit de sa dépouille
Avant de mourir, le chat de Jacqueline, affamé, n’a eu de solution, pour s’alimenter et survivre que de se nourrir sur sa maîtresse. Mais cela ne lui a pas permis de survivre bien longtemps, lorsque la police a forcé la porte d’entrée, c’était pour découvrir deux cadavres : celui de Jacqueline, mais également celui de son chat… Le parquet de Charleroi, avisé des faits, a fait réaliser une autopsie sur la dépouille de la victime. Elle a confirmé la thèse naturelle du décès.

Une situation récurrente à Charleroi

Une entreprise de pompes funèbres a confirmé à La Meuse que cette situation n’était pas rare à Charleroi. « Cela arrive souvent, pour peu que le défunt soit isolé, veuf, veuve, ou sans contact régulier avec sa famille. Des personnes âgées, qui n’ont plus de contact avec l’extérieur, sans aide familiale qui vienne régulièrement chez elle… Eh oui, hélas encore, on le constate aussi, lorsqu’il y a un animal de compagnie qui survit au décès de son maître ou de sa maîtresse… Cet animal, harcelé par la faim, peut mordre la dépouille de son maître… C’est d’une tristesse… Et ce n’est pas uniquement propre à la région de Charleroi », explique-t-on à nos confrères belges.

Avec la VDN 

Articles similaires

Laisser un commentaire