Dakar-Echo

Un atelier pour identifier les potentialités économiques des médias sociaux au Sénégal

Un atelier pour identifier les potentialités économiques des médias sociaux au Sénégal

L’utilisation des médias sociaux au Sénégal offre des potentialités économiques mais soulève aussi des défis éthiques et juridiques.

Tel était l’objet de l’atelier qui s’est tenu les 17 et 18 mars 2015, à l’initiative de la commission sénégalaise pour l’Unesco en partenariat avec l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (Isesco). L’atelier a réuni des experts et des journalistes.

Selon le secrétaire général de la Commission nationale de l’Unesco, Aliou Ly, la tenue de l’atelier aboutira à une définition des perspectives de développement des médias sociaux au Sénégal. Pour y parvenir, il sera important d’en maîtriser les aspects juridiques, économiques, organisationnels et socioculturels, a dit le représentant de l’Isesco, Seydou Cissé.

Il est un fait qu’Internet et les médias sociaux font désormais partie de la vie des Sénégalais. En 2012, une première étude avait été menée dans le pays par l’agence digitale People Input. Il en ressortait que le Sénégal comptait déjà plus de 1 100 000 d’utilisateurs d’Internet.

Facebook enregistrait plus 100 000 nouveaux membres en 6 mois. Par ailleurs, 76% des utilisateurs de Facebook avaient entre 16 et 34 ans.

Articles similaires

Laisser un commentaire