Dakar-Echo

Transformation des produits agricoles et forestiers : 25 jeunes du département de Tambacounda formés

Transformation des produits agricoles et forestiers : 25 jeunes du département de Tambacounda formés

Après ceux des départements de Bakel, de Goudiry et de Koumpentoum, 25 jeunes du département de Tambacounda ont été formés en transformation des produits agricoles et forestiers. Une session de renforcement de capacités qui entre dans le cadre de la mise œuvre du Projet d’appui à la cohésion sociale et à la création d’opportunités d’emplois (Procosoc) pour les régions de Tambacounda et de Matam. La cérémonie de remise d’attestations sanctionnant la fin de cette formation de trois jours a été présidée dimanche dernier par l’adjointe au gouverneur en charge des questions de développement.

En remettant les diplômes aux jeunes bénéficiaires du département de Tambacounda, Awa Ndiaye Diop, adjointe au gouverneur en charge des questions de développement, en a profité pour leur demander de valoriser cette formation afin que les attestations reçues ne soient pas rangées dans les tiroirs de l’oubli. Elle a exhorté les jeunes récipiendaires des attestions de fin de formation à utiliser les réseaux sociaux pour faire découvrir leurs produits et les commercialiser un peu partout au Sénégal et même hors du pays. Mamadou Bâ, président du réseau des jeunes pour la cohésion sociale, soutient que c’est la première fois qu’une telle opportunité est offerte aux jeunes de Tambacounda. Un  projet qui commence par le renforcement de capacités des bénéficiaires. Il a précisé par la suite que pour le module sur l’agroforesterie, les délégations des jeunes de Koumpentoum et de Tambacounda se rendront à Goudiry afin de retrouver ceux de ce département pour un renforcement des capacités dans ce domaine. Adama Sadio Baldé Bâ, bénéficiaire, témoigne que « c’est une formation qui s’est déroulée dans de très bonnes conditions, car la ressource humaine ne manque pas et beaucoup de choses ont été apprises pendant les trois jours ».

46 kiosques solaires à installer dans les communes

Selon Gallo Kébé, coordonnateur du Projet d’appui à la cohésion sociale et la création d’opportunités d’emplois pour les deux régions ciblées, « les différentes formes de violences, la migration, l’analphabétisme, etc., sont des facteurs qui ont contribué à la mise en place du projet Procosoc. Il s’agit de faire en sorte qu’on puisse avoir beaucoup plus de cohérence, de cohésion sociale mais également d’offrir aux jeunes des opportunités d’emplois ». Car le taux de chômage et de pauvreté est extrêmement élevé dans ces régions d’intervention.

A l’en croire, « le stress financier et la déconnexion avec les services sociaux de base sont très souvent sources de violences mais aussi de désœuvrement des jeunes ». C’est ainsi donc qu’une telle session de renforcement des capacités est initiée à l’endroit des jeunes sur la transformation, la commercialisation des produits agricoles et forestiers. A cela s’ajoute d’autres types de formations comme le module sur la façon de Gérer mon entreprise (Germe) qui va permettre aux jeunes de mieux gérer leurs entreprises et aussi l’agroforesterie entrepreneurial.  

Les kiosques solaires sont des sortes de boutiques qui marchent à partir de l’énergie solaire. Il est précisé que les mairies constituent des portes d’entrée pour la mise en œuvre dudit projet, mais ce sont des projets qui seront portés par les jeunes. Et dans chaque commune, trois et cinq jeunes seront ciblés et vont gérer ces kiosques mobiles solaires. A M. Kébé d’expliquer que ces kiosques sont des plateformes avec des panneaux solaires qui peuvent permettre d’éclairer une partie du village, du quartier mais surtout de pouvoir faire des transferts d’argent, de charger des batteries, etc. C’est dire qu’ils vont offrir à beaucoup de  jeunes de la région des emplois et des activités génératrices de revenus. D’ailleurs un mécanisme de suivi est mis en place pour accompagner les bénéficiaires.

Pape Demba SIDIBE

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles similaires

Laisser un commentaire