Dakar-Echo

Tensions politiques au Sénégal: les femmes leaders en Afrique de l’Ouest appellent les deux parties au dialogue

abdoulaye-wade-macky-sallRéunies au Sénégal dans le cadre d’une rencontre sur la prévention et la gestion des conflits, 22 femmes leaders de la sous-région ouest africaine ont sorti une déclaration sur la situation politique tendue au Sénégal.

‘’Nous femmes africaines leaders en Afrique de l’ouest (…), témoins de l’atmosphère politique tendue qui règne au Sénégal, pays hôte qui est aussi le nôtre, nous nous sentons concernées et préoccupées, comme nos sœurs sénégalaises (…), par les risques de dérives susceptibles d’engendrer des situations difficiles, délicates et surtout à l’issue incertaine pour nos frères, nos sœurs, nos enfants sénégalais.’’

Elles ont été au total 22 femmes, en provenance de 9 pays de l’Afrique de l’ouest, à prononcer hier cette déclaration en marge de la cérémonie de clôture de l’atelier de formation sur la prévention des conflits et la consolidation de la paix.

En provenance de la Guinée, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Burkina, de la Guinée Bissau, du Togo, du Bénin et du Sénégal, ces femmes leaders ont soutenu faire de ‘’l’alerte précoce’’ pour palier d’éventuels heurts au Sénégal.

Elles ont lancé un appel aux leaders du gouvernement, de l’opposition sénégalaise et de la société civile afin qu’ils ‘’sauvegardent les acquis démocratiques engrangés par ce pays et ses populations, dont nombre de pays africains envient au Sénégal’’. Elles ont formulé des recommandations d’abord à l’endroit du président Macky Sall, en sa qualité de gardien de la Constitution et garant des droits et libertés. Il lui est conseillé de ‘’faire respecter le droit fondamental de la liberté d’expression et de manifestation garanti par la Constitution dans le respect des règles établies’’.

Au président Abdoulaye Wade, les femmes ont demandé qu’‘’en tant qu’ancien président du Sénégal, qui a œuvré pour l’apaisement des conflits dans la sous-région, de faire respecter à ses partisans les procédures requises pour exercer leur droit de manifester dans la paix’’.

Les recommandations des femmes leaders ouest africaines sont également allées à l’endroit des chefs religieux et coutumiers. ‘’Qu’ils prennent leur bâton de pèlerin pour amener les deux parties à œuvrer pour l’apaisement du climat sociopolitique dans l’intérêt des populations.’’

Elles ont lancé également un ‘’vibrant appel à toutes les braves femmes leaders sénégalaises, pour une mobilisation générale et permanente pour participer à toutes actions visant la préservation du climat de paix dans ce beau pays, le Sénégal’’.

Les femmes leaders en Afrique de l’ouest se disent convaincues que la paix et la sécurité se construisent avec les femmes, les hommes, les jeunes filles et garçons des pays africains.

De soutenir que c’est parce qu’il est connu que les femmes sont des médiatrices naturelles au plan international, national et communautaire, elles souhaiteraient être écoutées pour que cette paix, élément précieux pour toute société, soit préservée.

Une pétion pour un dialogue Wade et Macky initié par la présidente d’Africa 7 

En effet, Mme Oumou Wane, la Présidente d’Africa 7 déclare être malheureuse de voir ces deux présidents en arriver à ce point de non-dialogue et que cela lui fend le coeur, elle poursuit en disant qu’elle n’a jamais été aussi malheureuse de sa vie. Pour elle toute cette histoire c’est de la faute de leur entourage respectif plus précisément l’entourage de Macky, car c’est lui qui est au pouvoir actuellement.

Elle continue en demandant aux citoyens sénégalais d’aider Macky Sall et Abdoulaye Wade à faire du Sénégal un pays de paix quels que puissent être les convictions profondes ou les camps politiques. Pour la directrice d’Africa 7, seul l’amour et l’intérêt du Sénégal doit l’emporter sur toute autre considération et que même le PSE a besoin de sérénité et de paix pour être exécuté.

Pour terminer, elle demande aux sénégalais épris de paix et de justice et qui partagent sa démarche à s’inscrire et signer la pétition qui se veut apolitique et que le seul parti politique qui vaille c’est l’amour du Sénégal.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire