Dakar-Echo

Succès des Lions: les couleurs nationales inondent le marché

supporters_lions_senLa bonne entame des « Lions » à la CAN en Guinée équatoriale a donné un coup de fouet à la vente des articles aux couleurs « verte, jaune et rouge » de l’équipe nationale.

Sans se soucier des prix, maillots, drapelets brassards s’arrachent dans certains lieux. Mais s’ils se frottent déjà les mains, certains commerçants prient pour d’autres victoires des « Lions » en vue de booster les ventes.

A Petersen peu importe le prix. Les gadgets et articles aux couleurs nationales occupent le décor. Les étables qui jonchent les lieux sont bondées par divers articles qui rappellent bien l’ambiance des grands événements. Les inconditionnels des Lions n’entendent pas être en reste.

Tous les moyens sont bons pour s’arracher maillots, drapelets, brassards et autre articles aux couleurs « Verte, jaune rouge» frappées de l’étoiles. « Tout un chacun doit porter les couleurs du pays pour symboliser actuellement notre pays et accompagner réellement nos Lions pour gagner cette Can 2015 », affirme Ibrahima Faye un t-shirt aux couleurs nationales à la main.

Rencontrée dans une autre cantine, Mame Fall, la trentaine est accompagnée de ses fils. Sa présence à Petersen est tout simplement motivée par la volonté de s’approprier le maillot des Lions.

«Je suis venue ici seulement pour acheter des maillots. Ce sont mes deux fils qui m’embêtent avec les maillots. J’étais dans l’obligation de venir pour leur faire plaisir. Je trouve que c’est une bonne chose.

Nous sommes non seulement en période de la CAN, mais la victoire de nos Lions ajoutée à l’effet des médias, ont influé sur les enfants. Ils voient tout le monde porter des vêtements des couleurs nationales.

Encore une fois, nous avons l’obligation de les soutenir et c’est une très bonne chose, cela montre notre degré de patriotisme. Les Lions méritent aussi qu’on les soutiennent»,.

Dans le même sillage, Iso Lo Kanji, sûrement un autre inconditionnel de l’équipe nationale n’e en affiche pas moins sa fierté d’acheter un bonnet garni des couleurs du Sénégal «J’achète ce bonnet avec fierté parce que nos Lions nous ont honorés en battant l’équipe nationale de Ghana.

Je suis fier d’être sénégalais. Je trouve que c’est un devoir d’acheter et de porter un vêtement qui symbolise notre pays le Sénégal», confie-t-il.

En pareilles situations, Ce sont toutefois les marchands ambulants qui se frottent les mains. «On ne se plaint pas pour l’instant.Les clients viennent tous les jours et on sent de plus en plus nos chiffres d’affaires augmentés», souligne Mansour Wade.

A Sandaga, casquettes, maillots, brassards remplissent les cantines. Contrairement à Petersen, il y a moins d’engouement. Les affaires marchent au ralenti, les clients préfèrent se limiter au marchandage

«Pour le moment, il n’y a pas beaucoup de clients à part les certaines personnes qui passent pour marchander. L’influence n’est pas au rendez vous et c’est certainement un problème de problème de moyens. Ce qui est sûr est que nos stocks ne bougent pas», se lamente Babacar Diop, commerçant au marché sandaga.

«Les rares clients passés depuis ce matin, se sont limités à me demander le prix d’un gadget. A ce rythme, on risque de ne pas de faire des affaires. J’ai financé tout mon argent pour acheter des maillots que je dois revendre.

Je suis quand même optimiste. Pour l’instant, les gens ne sont pas encore sûrs que les Lions vont se qualifier. Pour le moment ils viennent que par compte goutte», soutient Papa Ndiaye qui tient cantine au Marché Sandaga.

Abdou Diop, qui scrute toujours son premier client du jour ne soutient pas le contraire. «Pour l’instant, les clients n’achètent pas, mais hier, mardi lendemain de la victoire des Lions devant les Blacks Stars, dans la fin du matinée j’avais beaucoup vendu».

En attendant la prochaine sortie des lions, les commerçants prient pour une victoire des de Bouna Coundoul et de ses coéquipiers pour mieux écouler leurs marchandises.

Abdou Khadre SAKHO

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire