Dakar-Echo

Somalie : Amnesty International dénonce les viols que subissent les handicapées

Somalie : Amnesty International dénonce les viols que subissent les handicapées

Dans un rapport rendu public, ce jeudi, Amnesty International dénonce la discrimination contre les personnes handicapées vivant en Somalie exposées aux mariages forcés, à la violence, aux viols et aux expulsions forcées à répétition.

arton46700-d21f9

L’organisation de défense des droits de l’Homme Amnesty International appelle à mieux s’intéresser aux personnes handicapées en Somalie. Dans un rapport rendu public, ce jeudi, elle dénonce l’exploitation des personnes handicapées, qui sont aussi régulièrement victimes de viol et maltraitées.

Intitulé « Somalia : Prioritise Protection for People with disabilities », ce rapport révèle que le manque de protection, aggravé par la discrimination de la part des familles, de la population et des autorités, rend les personnes handicapées vulnérables face aux attaques et à l’exploitation. Amnesty International appelle le gouvernement fédéral somalien à agir avec décision pour que les droits des personnes handicapées soient protégés en droit et en pratique. « Les personnes handicapées sont davantage exposées aux atteintes aux droits humains en Somalie, car elles sont souvent vues comme une charge ou comme des cibles plus faciles pour les agresseurs. La Somalie doit faire plus d’efforts pour protéger leurs droits, au lieu de les laisser subir d’autres atteintes à cause de leur handicap », a déclaré Gemma Davies, spécialiste de la Somalie à Amnesty International.

L’ONG de défense des droits de l’Homme a interrogé plusieurs dizaines de personnes, atteintes pour la plupart d’un handicap physique. Celles-ci ont évoqué les violences qu’elles avaient subies, notamment des viols et des coups. Des femmes et des jeunes filles handicapées ont déclaré que leur famille les avait forcées à se marier à des hommes plus âgés et/ou violents pour se débarrasser d’un enfant perçu comme une charge.

D’après l’organisation, la menace d’une expulsion pèse sur toutes les personnes déplacées à Mogadiscio et ailleurs en Somalie. Cependant, celles atteintes d’un handicap sont forcées à s’installer dans des zones spéciales à l’intérieur des camps et des villages improvisés. Certaines décident de vivre dans des villages séparés pour s’entraider. Leurs problèmes sont exacerbés par rapport à ceux des autres personnes déplacées – elles subissent intimidation, vols d’aide alimentaire par des civils et des groupes armés et négligence de leurs besoins spécifiques par les fournisseurs de services. En outre, elles risquent encore plus d’être victimes d’exploitation et de violence lors des expulsions forcées.

Un groupe de femmes handicapées a été contraint à s’installer dans le couloir d’Afgooye, où règne l’insécurité et d’où il est difficile de rejoindre Mogadiscio. Celles-ci ont été expulsées de force à de multiples reprises au cours des dernières années.

Digital Manager – Chef de projet chez Alixcom Dakar |
E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles similaires

Laisser un commentaire