Dakar-Echo

Sidy Lamine Niass: Idrissa Seck a étalé toute son ignorance et son inculture

Sidy Lamine Niass: Idrissa Seck a étalé toute son ignorance et son inculture

Après avoir critiqué Me Sidiki Kaba suite à son geste au mur des lamentations à Jérusalem, Sidy Lamine Niass s’en est également pris à Idrissa Seck qui a tenu des propos sur l’histoire des prophètes, la Mecque et le conflit israélo-palestinien. Pour le PDG du groupe Walfadjiri, l’ancien premier ministre s’est auto-exclu de la religion musulmane

Dans ces déclarations, le président de Rewmi Idrissa Seck a l’habitude de réciter des versets coraniques pour expliquer ces propos. Et jusque-là, cette méthode lui allait bien.

Mais, depuis dimanche, le président du Conseil départemental de Thiès est attaqué de toutes parts pour avoir donné son avis sur l’histoire des prophètes, le conflit Israélo-palestinien ou encore le choix de la Mecque comme lieu de pèlerinage et non ailleurs.

Pour le Président Directeur général du groupe Walfadjiri, Idrissa Seck a étalé toute son ignorance et son inculture. Il traite même l’ancien Premier ministre de franc-maçon du fait de sa proximité avec l’Etat hébreux qu’il qualifie d’élu.

Dans ses propos tenus devant les caméras d’un site d’information de la place, M. Seck disait du conflit Israélo-palestinien qu’il est parti d’une affaire de demi-frère avec comme point de départ, Abraham. «C’est une aberration et un manque de respect au peuple palestinien dont la terre a été occupée pendant 70 ans, qui s’est battu pour son auto-détermination, qui a résisté et qui n’a cessé de mener un combat pour son indépendance», clame le PDG du groupe de presse Walfadjiri.

Sidy Lamine Niass qualifie également de profanation le fait de la part d’Idrissa Seck de parler de Hadiara et de Saratou d’une manière inélégante. Pour M. Niass, l’histoire telle que racontée par le président du Conseil départemental de Thiès est fausse. Il ajoute qu’Ibrahim avait une mission et il fallait aller s’installer ailleurs afin de respecter un ordre divin. «Ce n’est pas pour plaire à une femme qu’Abraham a laissé Hadiara pour une autre femme », explique Sidy Lamine Niass.

Dans la vidéo qui dure 4 minutes, Idrissa Seck raconte que le prophète, quand il s’est présenté aux juifs pour leur dire qu’il était celui qui allait clôturer la liste des envoyés de Dieu, les populations ont ri avant de le qualifier de bédouin qui vient prendre place des juifs. Et pour M. Niass, c’est encore une aberration de la part d’un candidat à la prochaine présidentielle.

Pour le patron de ce groupe de presse, M. Seck s’est auto-exclu de la religion musulmane. Il souligne que ces déclarations ont été faites dans le but de plaire à un certain lobby international. C’est pour cette raison que la vidéo a été faite en français. Un autre point qui a retenu l’attention de Sidy Lamine Niass est le fait de dire que la Macque ne doit pas être le lieu de pèlerinage des musulmans, car dans le Coran, Dieu n’a jamais parlé de la Mecque, mais d’un autre mot qui signifie pleurs.

Et pour Sidy Lamine Niass, il fait allusion à Jérusalem avec son mur des lamentations qui doit être le lieu de pèlerinage. En écoutant les propos du maire de Thiès, M. Niass s’est dit déçu de cet homme qui porte pour beaucoup, l’espoir d’un pays. Il soutient également qu’il est animé par un sentiment d’amertume et de mépris.

Amadou THIAM

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire