Dakar-Echo

Sagam International rétablie dans ses droits pour le contrat de sécurité à l’ambassade des Etats Unis à Dakar

Sagam International rétablie dans ses droits pour le contrat de sécurité à l’ambassade des Etats Unis à Dakar

La Sagam du pionnier Abderrahmane Ndiaye va poursuivre le contrat qui le lie depuis 36 ans à l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal.

Exit la société américaine Torres, Sagam va poursuivre le contrat qui le lie à l’ambassade des USA au Sénégal depuis 36 ans maintenant.

«En date du 22 octobre 2021, la direction générale de la Sagam a reçu, par courrier officiel du département d’Etat des Etats- Unis d’Amérique, notification de l’adjudication du contrat de sécurité de l’ambassade des Etats-unis au Sénégal, pour une période de cinq ans.

Après 36 années de bons et loyaux services que nous assurons à l’ambassade des Etats- Unis, nous nous réjouissons de cette confiance renouvelée», a informé hier la direction du groupe.

En effet, «ce courrier du département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique fait suite à une longue période de contentieux qui a suivi l’appel d’offres lancé le 19 avril 2019 pour le renouvellement du contrat de sécurité de l’ambassade Américaine.

Alors que la procédure judiciaire que nous avions initiée suivait son cours, des allégations circulant dans la presse nationale et internationale, faisaient état de la perte, par la Sagam International, du contrat de sécurité de l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal.

Nous n’avions pas souhaité réagir à ces allégations, eu égard à l’action judiciaire qui était en cours», précise la Sagam renseignant qu’ «entre juin et juillet 2021, la Cour fédérale des Etats-Unis, que nous avions saisie au vu des anomalies qui entachaient le processus de l’appel d’offres, nous a donné raison.

La Cour fédérale des Etats-Unis a enjoint le département d’Etat américain de nous rétablir dans nos droits, en attribuant le marché à la Sagam, de disqualifier l’entreprise américaine Torres, notre concurrent, et de rembourser à la Sagam les frais engendrés par cette procédure».

Badara Samb

Articles similaires

Laisser un commentaire