Dakar-Echo

Sadio Mané, la star du football africain, en passe de marquer l’histoire du Sénégal

Sadio Mané, la star du football africain, en passe de marquer l’histoire du Sénégal

Intenable lors de cette Coupe d’Afrique des nations, Sadio Mané est en finale du tournoi avec le Sénégal, comme en 2019. Cette fois-ci, l’ailier de Liverpool ne veut pas laisser passer sa chance et espère marquer l’histoire de son pays face à l’Egypte dimanche.

Son regard est déterminé et sa joie mesurée. Au coup de sifflet final de la demi-finale entre le Sénégal et le Burkina Faso, remportée 3-1 par les Lions de la Teranga, Sadio Mané est satisfait mais ne verse pas dans l’euphorie. L’ailier sénégalais vient pourtant une nouvelle fois de porter son équipe avec une prestation pleine, ponctuée d’un but et d’une passe décisive.

Le joueur de Liverpool sait que le travail est fait et bien fait mais que le plus dur reste à réaliser : remporter la Coupe d’Afrique des nations. Malgré une place importante dans le football africain, le Sénégal n’a en effet jamais inscrit son nom au palmarès de la plus prestigieuse compétition continentale et reste sur deux échecs en finale, en 2002 et 2019.

Joueur le plus décisif de la CAN depuis 2017
Il y a deux ans et demi, Mané était déjà là lors de la défaite 1-0 des siens face à l’Algérie. Une finale frustrante où il a longtemps incarné la seule option offensive de son équipe. Il a fait la différence mais a buté sur la défense algérienne, émoussé par une saison éreintante qui l’aura vu enchaîner les matches mais surtout remporter la Ligue des champions avec Liverpool. « Je suis prêt à échanger une Ligue des champions contre une CAN », avait-il pourtant déclaré à cette époque, avant le début du tournoi.

Nul doute que la motivation est restée intacte en ce début d’année 2022. Le joueur de 29 ans a fait fi de la pression qui repose sur le Sénégal depuis le premier match et qui en a fait l’un des favoris, en se montrant décisif avec trois buts et deux passes décisives lors de cette édition. Le 4e du Ballon d’or 2019 monte en puissance au fil des matches, à l’image de son équipe, et paraît plus dangereux que jamais.

Accélérations foudroyantes, passes de l’extérieur du pied, crochets diaboliques, Mané reste sur trois prestations abouties lors des matches à éliminations directes contre le Cap-Vert, la Guinée Équatoriale et le Burkina Faso. « Personnellement j’ai essayé de faire du mieux possible à chaque match », relate-t-il humblement en conférence de presse. Les statistiques parlent pour lui. Depuis 2017 il est impliqué sur 11 buts en Coupe d’Afrique des nations (8 buts, 3 passes), plus que tout autre joueur sur la période.

L’égal d’Henri Camara
La multiplicité des profils et des joueurs de talent au Sénégal fait aussi que ses coéquipiers ne le cherchent pas systématiquement. D’ailleurs, le Sénégal attaque autant sur le côté droit que sur le côté gauche, ce qui rend leur jeu moins lisible et offre plus d’espace à Mané, qui en plus n’hésite pas à dézoner dans l’axe où son jeu de corps lui permet rapidement de se mettre dans le sens du but.

Un peu moins virevoltant à Liverpool depuis un an et demi, où Mohamed Salah, son adversaire dimanche, accapare actuellement l’essentiel de la lumière, Mané a une occasion unique de marquer l’histoire de son pays. Il vient déjà d’égaler Henri Camara comme recordman de réalisations, avec 29 buts.

« Nous sommes le Sénégal et on est capable de battre n’importe quelle équipe, affirme le natif de Bambali dans le sud du pays. Ce n’est jamais évident de jouer deux finales de CAN de suite. C’est une première pour le Sénégal. Le plus important c’est de gagner le trophée, les Sénégalais le savent. »

Remporter la CAN lui évitera de figurer parmi les plus grands joueurs africains à ne pas avoir soulevé le trophée et couronnera en plus une carrière déjà parmi les plus belles du football africain.

Articles similaires

Laisser un commentaire