Dakar-Echo

Reprise des coupures de courant: la SENELEC se rappelle à notre bon souvenir

senelecDepuis la semaine passée, des coupures intempestives d’électricité sont notées à quelques endroits de la capitale, particulièrement en banlieue.

Ce qui n’a pas manqué de susciter des inquiétudes pour les populations qui estiment que les nombreuses coupures détruisent assez souvent leurs matériels ménagers. C’est bien le cas à Rufisque où les ménages et les petites et moyennes entreprises font difficilement face au phénomène.

[youtube]http://youtu.be/SDUBRE9Um8o[/youtube]

Dimanche 15 février à Rufisque. L’électricité a effectué des valses plusieurs fois. Mamadou Ndir, pris dans la pénombre de sa chambre, juste au moment de l’appel du muezzin pour la prière du crépuscule, perd patience.

« C’est la énième fois qu’il y a coupure aujourd’hui. Et puis ce qui est dramatique c’est qu’ils ne nous préviennent même pas. Imagine, en regardant la télé et qu’il y a tout à coup une coupure, avant même de se lever pour éteindre ta télévision ou ton frigo, le courant revient et repart, ça gâche nos matériels », fait-il remarquer.

La même récrimination est faite par Ibrahima qui dit avoir perdu son téléviseur dans ces circonstances. «J’ai perdu mon téléviseur à cause de ces va-et-vient du courant. Un de mes amis m’a aussi signalé que son ordinateur s’est arrêté de s’allumer. Une coupure est intervenue alors qu’il regardait un théâtre.

Il doit certainement être détruit », dit-il. Mardi dernier, au volant de sa voiture, Pape Mass, de passage chez le vulganisateur près de la gare routière de Rufisque, non loin du foirail, en route vers les Hlm, lance à un de ses amis : « Mais dis-moi, est-ce que les coupures interviennent dans votre secteur ? Nous sommes privés d’électricité ces jours. Le courant n’est pas stable »,

Une femme qui tient un petit commerce de poulets révèle son inquiétude en ces termes : « J’ai peur pour mes poulets. Si ces coupures continuent, je risque de perdre mon chiffre d’affaires », dit-elle. Pour elle, les nombreuses coupures font pourrir sa marchandise. Alpha, le boutiquier du coin se mêle à la discussion.

« Depuis hier, il y a eu une baisse terrible de tension. La lampe de ma boutique ne pouvait même pas s’allumer. J’étais obligé d’éteindre mon frigo pour éviter qu’il ne tombe en panne », témoigne-t-il.

En définitive, les ménages, les petites et moyennes entreprises (soudeurs, tailleurs, menuiseries métalliques, etc.) éprouvent de nombreuses difficultés face à la recrudescence des coupures.

Selon certaines informations reçues un déficit de 53 mégawatts à la centrale de Kounoune serait à l’origine des coupures enregistrées. Ladite centrale produit 14 mégawatts d’électricité au lieu de sa capacité de 67 mégawatts.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

1 Commentaire

  1. daniellemarcel50@hotmail.fr'
    Danielle
    21 mai 2015 à 22 h 35 min

    Bonsoir
    aujourd’hui 21/ 05 /2015 grosse coupure de courant au niveau de Saly Mbour Warang Nianing et le reste je ne sait pas depuis 7h15 ce matin il est 21h33 et le courant n’est toujours pas revenu pourrais t’ont être informés de ce qui ce passe si vous le savez merci

Laisser un commentaire