InternationalPolitiqueVedette - La UNE

Reçue par le président Macky Sall, Marine Le Pen parle d’un homme charmant

Selon Le Point, l’entretien d’une heure se serait tenu au palais de Dakar, et aurait porté sur «la nécessaire coopération» entre les deux pays.

Pendant que les Français défilent contre la réforme des retraites, Marine Le Pen travaille sa stature internationale.

Selon une information du Point , la double finaliste déchue de la présidentielle a été reçue, mercredi 18 janvier, par le chef d’État du Sénégal, Macky Sall, au palais présidentiel de Dakar. Une forme de reconnaissance à plusieurs titres pour la patronne des députés du Rassemblement national.

D’abord parce que le dirigeant entretient d’assez bonnes relations avec son homologue Emmanuel Macron.

Ensuite parce qu’il est l’actuel secrétaire général de l’Union africaine, institution qui représente 54 pays au total. Enfin parce que les positions très fermes de la nationaliste en matière d’immigration en avaient plutôt fait jusqu’ici la représentante du «front du refus» aux yeux de l’Afrique du Nord comme de l’Afrique noire.

«C’est un homme charmant. Nous avons eu une conversation intéressante et chaleureuse», a fait savoir Marine Le Pen à l’hebdomadaire, à l’issue de son entretien.

La rencontre aurait duré une heure et porté selon elle sur «la nécessaire coopération entre le Sénégal et la France, la francophonie ainsi que l’ensemble des perspectives de développement du Sénégal».

Ce, «sur le plan énergétique aussi bien que sur celui de la souveraineté alimentaire», explique-t-elle, alors qu’il s’agissait là de son premier déplacement à l’étranger depuis son échec au second tour de la dernière élection présidentielle. «Il est très important de ne pas perdre le contact avec l’Afrique. Je voulais commencer par me rendre au Sénégal qui est un pays pivot sur le continent», justifie-t-elle.

Quant à son conseiller, Nicolas Lesage, il relève que «se déplacer au moment où il n’y a pas d’intérêt immédiat facilite les choses». «On entretient mieux une relation de long terme comme celle-ci qui n’apparaît pas directement intéressée.», poursuit-il.

Sans toutefois ignorer les difficultés que connaît actuellement Macky Sall, qui entretient le doute sur une possible troisième candidature… En dépit de son engagement solennel à ne pas faire plus de deux mandats présidentiels consécutifs.

Articles Similaires

1 sur 530

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *