Dakar-Echo

PROPLAST en croisade contre les déchets plastiques

plastiquePour lutter contre la prolifération des déchets plastiques qui jonchent les rues de la banlieue, la société Proplast lance une vaste campagne nationale de collecte de plastique. La phase pilote de ce programme démarre ce 22 janvier dans la commune de Diamaguene Sicap-Mbao.

En effet dans le cadre de la mise en pratique de leur Responsabilité sociale d’entreprise (RSE), Proplast installe le «social-business», une façon de faire gagner les ménages des revenus sur la vente de produits plastiques recyclés. Macoumba Diagne, Directeur de l’industrie de collecte et de recyclage Proplast, explique: «nous sommes une industrie qui impact sur l’environnement.

Nous travaillons avec une industrie de plastique, la Simpa, et avons un projet RSE commun. Nous voulons lancer un projet pour démontrer que l’économie circulaire peut jouer un rôle très important dans le développement durable», a fait savoir M. Diagne.

Poursuivant ses propos, le directeur de la boîte annonce que «cela pourrait permettre à tous les ménages d’accéder à des poubelles à des prix homologués qui seront subventionnés par Proplast et Simpa. Car ces poubelles seront fabriquées à partir des déchets plastiques que les populations auront ramassés.

Les populations vont gagner deux fois: non seulement elles vont avoir des revenus mais les poubelles faites seront redistribués aux ménages», a précisé le responsable de Proplast qui est revenu sur la quantité de déchets plastique collectées pour l’année 2014. «Les déchets plastiques mettent 100 à 400 ans pour se dégrader. Pour cette année nous avons 800 tonnes qui équivalent à 2335 tonnes de CO2», a-t-il révélé.

Pour une préservation de l’environnement, la structure, en partenariat avec la Simpa, envisage de valoriser le métier des collecteurs communément appelés ‘’Boudjoumane’’ par l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie.

«En dehors des 1945 collecteurs que nous avons permis de vivre de leur activités, nous projetons, avec la Simpa, le Programme national de gestion des déchets (PNGD) et la Direction des financements verts, d’installer des points de récupération de plastiques dans les quartiers de la banlieue.

Les associations, les groupements de femmes seront constitués en grand réseau de collecte et dont les membres seront suffisamment motivés pour jouer leur partition dans la promotion de la salubrité et de mener des activités génératrices de revenus décentes», a tenu à préciser le Directeur de Proplast.

La caravane nationale de sensibilisation sur les déchets plastiques va démarrer ce 22 janvier à Sicap-Mbao. Proplast envisage de travailler avec les communes de la banlieue sur la collecte et le recyclage des déchets plastique pour lutter contre l’insalubrité, mais aussi installer un «social-business» pour permettre à ces populations d’avoir des revenus et de garder leur quartier propre.

La société Proplast est aussi nominée par une structure de conservation de l’environnement pour avoir participer à la gestion de l’environnement.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire