Dakar-Echo

Prestation, nouveau gouvernement, défilé …la semaine de toutes les contraintes pour le président Macky Sall

Prestation, nouveau gouvernement, défilé …la semaine de toutes les contraintes pour le président Macky Sall

Une semaine décisive, assurément. Celle qui démarre ce lundi pour se terminer le dimanche 07 avril prochain sera assurément à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire du Sénégal des cinq prochaines années.

En effet, selon les décisions que prendra le président de la République nouvellement réélu, c’est-à-dire selon qu’il aura eu la main heureuse ou selon qu’il aura raté son casting, les Sénégalais pourront passer une demi-décennie tranquille et relativement heureuse, ou, au contraire, vivre de graves difficultés économiques et sociales. Sans compter des convulsions politiques. Mais d’ores et déjà, une chose est sûre : ce sera une très longue semaine pour le président Macky Sall.

D’abord, il va prêter serment demain mardi 02 Avril en présence d’une quinzaine de ses pairs essentiellement africains, ce qui marquera le début officiel de son second mandat qui, lui, contrairement au premier, ne durera que cinq années à l’issue desquelles il devra passer la main. A l’occasion de cette prestation de serment qui se fera en grande pompe et aura lieu au nouveau centre des expositions de Diamniadio, il devrait surtout, comme promis au lendemain de sa réélection, livrer les contours du Dialogue national auquel il a convié nos compatriotes.

Et qui devrait se faire sous les auspices de ses deux prédécesseurs encore en vie, les présidents Abdou Diouf — qui aurait confirmé sa présence à la prestation de serment — et Abdoulaye Wade qui entretient le flou. Inutile de dire que nos compatriotes attendent avec impatience d’en savoir un peu plus sur les modalités et le format de ce Dialogue. Sous quel signe le président Macky Sall placera-t-il ce mandat qui s’ouvre ? Tout le monde est pressé de le savoir. Vivement demain, donc !

Deux jours après avoir prêté serment, il présidera sur le boulevard du Général De Gaulle le traditionnel Grand défilé civil et militaire commémorant cette année-ci le 59 ème anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale.

Une occasion pour l’Armée, en particulier, de montrer ses dernières acquisitions en matière d’équipements et de faire voir où elle en est avec sa montée en puissance entamée depuis l’accession du président Macky Sall à la tête de notre pays.

Ce défilé devrait sans doute constituer la dernière sortie officielle du gouvernement du Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne qui a tenu son ultime Conseil des ministres mercredi dernier.

Une réunion au cours de laquelle le Président a remercié chaleureusement ses ministres pour la précieuse collaboration qu’il lui ont apportée sept ans durant pour la plupart d’entre eux, une manière de leur dire au-revoir ponctuée par un copieux déjeuner auquel il les a conviés à la fin de la réunion hebdomadaire du Conseil.

Ce qui ne s’était jamais fait auparavant pour ne pas dire un septennat durant ! De même, Macky Sall a rassemblé les quelque 200 membres de son cabinet à la Salle des banquets pour leur signifier leur fin de mission avant de les remercier, là aussi, pour le travail abattu.

Après les flonflons et le rantanplan, place aux choses sérieuses !

En effet, c’est surtout à partir de vendredi prochain que les décisions les plus fortes et les plus marquantes devraient intervenir puisque c’est ce jour-là, en principe, que le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne devrait remettre la démission de son Gouvernement. Elle devrait être suivie dans la foulée par la nomination d’un nouveau Premier ministre. Lequel devrait se mettre à la tache sans tarder pour former son Gouvernement.

Façon de dire puisque le président Macky Sall a pour habitude de pourvoir d’abord lui-même les postes ministériels avant de désigner celui qui sera chargé de diriger les ministres ainsi choisis ! Autrement dit, le Premier ministre nommé sera à la tête d’une équipe qu’il n’aura pas constituée ! Toujours est-il que, là aussi, les Sénégalais seraient curieux de savoir à quoi ressemblera cet attelage histoire de savoir s’il répondra réellement à leurs attentes ou si, comme le gouvernement sortant, il n’y aura rien à attendre de lui.

En même temps que ce gouvernement, ou juste avant ou immédiatement après, le cabinet présidentiel sera constitué. On annonce d’un côté comme de l’autre des équipes resserrées mais il faudra attendre de voir pour y croire car, avec les interventions de dernière minute de la Première dame pour sauver tel ou tel soldat perdu, le pari de la sobriété n’est pas gagné d’avance ! En attendant, excellente semaine à nos lecteurs…

Christian SENE

Articles similaires

Laisser un commentaire