Dakar-Echo

Pour l’avenir du PS, Tanor Dieng et cie sonnent le rappel des troupes

Pour l’avenir du PS, Tanor Dieng et cie sonnent le rappel des troupes

Le Parti socialiste (Ps) semble vouloir jouer sa partition pour la prochaine présidentielle, en 2024. Pour ce faire, en Bureau politique élargi aux Secrétaires généraux de coordination, le samedi 16 mars dernier, Ousmane Tanor Dieng, Secrétaire général et ses camarades, tendent la main aux Socialistes en bisbille avec le parti et qui ont décidé de revenir au bercail. Cela, tout en réaffirmant son ancrage dans la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (Bby).

Le Parti socialiste voudrait enterrer la hache de guerre avec ses «rebelles», exclus du parti. C’est toute l’impression que cela donne, au vu de la décision prise par le Bureau politique du Parti socialiste (Ps), élargi aux Secrétaires généraux de coordination, aux élus, etc. qui s’est tenu le samedi 16 mars dernier. En effet, le Secrétaire général national du Ps, Ousmane Tanor Dieng et ses camarades de parti, tendent la main à leurs camarades en bisbille avec le parti.

En effet, par la voix de son porte-parole Abdoulaye Wilane, le Ps encourage les «rebelles» qui le désirent à revenir en son sein. Citant en exemple les maires qui sont revenus dans la mouvance présidentielle, à savoir celui de la Patte d’Oie, Banda Diop, le Premier adjoint au maire de la Médina, entre autres, Wilane dira que le Ps a vu le travail remarquable qu’ils ont abattu lors de la dernière élection. Pour lui, ces derniers sont des «socialistes convaincus». Il encourage ainsi ceux qui le désirent à en faire autant.

Quid alors de Khalifa Sall, Barthélémy Dias, Bamba Fall, ou encore Aïssata Tall Sall ? La question mérite tout son sens, dans la mesure où le maire de Kaffrine réaffirme l’ancrage du Ps dans la mouvance présidentielle. Le seul bémol, le Ps n’a bougé d’un iota dans sa volonté de poursuivre son compagnonnage dans Bby. Une chose contraire à la volonté des dissidents cités ci-dessus, dans la mesure où ils souhaitaient que le parti quitte la barque Bby pour présenter son propre candidat à la présidentielle du 24 février dernier.

Quitteront-ils plus tard ladite coalition, en prélude des échéances futures ? Une question que semble reporter aux calendes grecs les Socialistes. Pour autant, Abdoulaye Wilane a laissé entendre qu’au moment venu ; le parti donnera sa position sur la question. Le Ps n’a pas manqué enfin de saluer l’appel au dialogue lancé par le président Macky Sall, non sans condamner l’attitude de certains opposants qui ont rejeté la main tendue du chef de l’Etat. Les « Verts de Colobane » ont, par ailleurs, marqué leur rejet de l’idée de création de gouvernement parallèle, agité par certains opposants.

Jean Michel DIATTA

Articles similaires

Laisser un commentaire