Dakar-Echo

Pour attentat à la pudeur, le député et avocat El Hadj Diouf doit être arrêté et destitué

el-hadj-dioufLes images ont laissé les téléspectateurs de la Sen Tv pantois, interdits, interloqués et n’en croyant pas à leurs yeux. La scène plus qu’obscène s’est déroulée ce jeudi 12 février 2015 au Palais de justice de Dakar.

C’était à la sortie de la salle d’audience, au moment où l’expert-comptable Pape Alboury Ndao et Me El Hadji Diouf ont été pris à partie par des soutiens de Karim Wade qui les ont traités de tous les noms d’oiseaux.

Là où on s’attendait à ce que l’avocat-député-chef de parti se montre grand seigneur et prenne de la hauteur, c’est un Monsieur vindicatif, au comportement puéril et avec des airs de guignol qu’on a vu.

Il n’y a pas longtemps que, du fait de son double-jeu, ses micmacs et ses entourloupettes, il s’est aliéné la confiance du Président Hissein Habré dont il était l’un des conseils. En effet, ce dernier l’a congédié sans ménagement pour «collusion avec l’ennemi» après que Me El Hadji Diouf a cherché et obtenu une audience avec le Président tchadien Idriss Déby Itno.

Aussi, en donnant le nom de «Parti des Travailleurs du Peuple» au regroupement de deux pelés et de trois tondus qui sont avec lui, et en s’auto-proclamant «député du peuple» cet homme voudrait-il faire du peuple sénégalais un fonds de commerce qu’il ne s’y prendrait autrement ?

elhadjdiouf

Membre éminent du pool d’avocats de l’Etat constitués partie civile dans l’affaire Karim Wade, Me El Hadji Diouf est étiqueté comme «le clown du barreau» à cause de ses pitreries dans le prétoire, mais aussi peint comme «le DSK sénégalais» à cause de ses penchants d’épicurien faisant qu’il n’arrive pas à maîtriser ses pulsions libidinales et perd littéralement son sang froid à chaque fois qu’il est devant une nymphe.

Pour rappel et pour preuve, ce grand hâbleur devant l’Eternel, affublé du sobriquet de «Me perroquet Diouf» par les humoristes de Jalgati xibaar sur la Radio Futurs Médias (RFM), n’a pas pu voter le 25 mars 2012 (élection présidentielle) car il était placé en garde à vue à Paris-La-France, après avoir été accusé, à tort ou à raison, de tripoter le popotin d’une dame.

C’est ce même Me El Hadji Diouf qui a confirmé, sur les images de la Sen Tv diffusées le 12 février 2015, dans l’émission «Sen Show» co-animée par Salma, Bineta Mané, Ndèye Astou Guèye et Bijou, toutes les accusations de fornicateur dont il est l’objet. A raison. Les images sont accablantes et compromettantes. Mais aussi très violentes et choquantes pour les enfants qui ont dû les regarder à leur corps défendant.

[youtube]http://youtu.be/xIz0c1a0epY[/youtube]

En effet, pour répondre aux militantes du PDS qui le conspuaient et l’accusaient de pédophile, Me El Hadj Diouf a mimé avec ses doigts, qui plus est devant les caméras, le geste éloquent et sans équivoque de… coït pour leur signifier : «Voilà ce que je vous réserve si vous vous retrouvez dans mon lit».

Vous avez bien lu. Heureusement que la Sen Tv n’a pas censuré ces images en les floutant par exemple. Afin que nul n’en ignore, et que les Sénégalais se fassent une religion définitive sur le type d’homme qu’est cet avocat qui les tympanise à longueur de journée et qui terrorise ses vis-à-vis plus par son incontinence verbale que par la force et la pertinence de ses arguments.

[youtube]http://youtu.be/V-ctbIoK8eY[/youtube]

Voilà un voyou de la pire espèce qui ne mérite pas le titre de «représentant du peuple» et qui malheureusement siège à l’Assemblée nationale au nom du peuple sénégalais.

Vivement une pétition nationale pour sa destitution immédiate et son inculpation par le procureur pour attentat à la pudeur !

Il menace de tuer les partisans de Karim Wade avec son arme
L’avocat-parlementaire est aussi revenu sur l’agression dont il a été victime jeudi, au Palais de justice, après le renvoi du procès opposant Karim Wade à l’expert-financier Pape Alboury Ndao.

Me Diouf, très en verve, a soutenu qu’il ne se laissera pas faire. « Ces bandits perdent leur temps, mais ils ne peuvent ni terroriser ni intimider une « grande gueule » comme El Hadj Diouf », a asséné l’avocat qui promet de répondre à la mesure de l’attaque.

« Quiconque me cherche, je le descends. Je serai très méchant et je vais les exécuter un à un, car ma vie est supérieure à celle de ces agresseurs« , a-t-il menacé tout en révélant avoir averti les ministres de la Justice et de l’Intérieur.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire