Dakar-Echo

Polémique autour de l’audience des alliés au palais: Macky 2012 se justifie

macky2012La coalition «Macky 2012» avait rencontré, mardi dernier, le président de la République, Macky Sall, pour, dit-on, arrondir les angles afin de rétablir une compréhension mutuelle. Suite à cette rencontre, un des membres de la coalition, Mouhamed Diagne, lève l’équivoque. Il soutient qu’il n’a jamais été question d’indécision par rapport à leur engagement auprès du Chef de l’Etat, Macky Sall.

La coalition «Macky 2012» dé- ment de manière formelle une partie de l’information relayée dans la presse. En tant qu’alliés de premières heures et, ami du président de la République, «Macky 2012» a effectué cette visite pour dire sa «vérité sur la situation sociale» du pays. «Si vous avez un ami, vous vous devez de lui dire la vérité.

Cela n’enlève en rien notre engagement à le soutenir pour les élections de 2017. Aussi, nous avions expliqué au Président le mode de fonctionnement de la coalition. Et, il nous a tendu une oreille attentive, tout en réaffirmant son attachement à Macky 2012.

Ainsi, nous nous sommes prononcés avec lui, sur la situation tendue du pays et la non satisfaction des populations », précise un des membres de la coalition Macky 2012, Mouhamed Diagne.

 Ainsi, la coalition dans sa logique, a constaté que certains membres de cette entité disposent de compétences et de qualifications multiples et diverses.

Malgré tout, dira-t-il, ces compétences n’ont pas été positionnées dans la gestion des affaires du pays. «Il n’y a rien de gênant à vouloir disposer de responsabilité pour un homme politique. Et, nous sommes conscients que si, Macky 2012 était positionnée dans le gouvernement, beaucoup de questions ne ce seraient pas posées», regrette le Directeur de la communication et de l’information au ministère de l’éducation nationale, Mouhamed Diagne.

«Macky 2012» a aussi fait part au président de la République sa volonté de s’impliquer, relève-t-il, dans la résolution de la crise scolaire que traverse le système éducatif sénégalais. Et, désormais la coalition va servir de médiateur entre les différents acteurs. Une manière pour elle, de s’impliquer véridiquement dans la gestion de la crise du système éducatif.

 Ailleurs, Macky 2012 a exposé au Chef de l’Etat, la question de la transhumance politique de certains leaders politiques. Sur ce, Macky Sall, cherchant à disposer d’une compréhension plus explicite et plus large du concept transhumance, d’après l’argumentaire de ce dernier, a eu satisfaction.

« A ce niveau, nous avons expliqué notre position et notre entendement de la transhumance de façon explicite au Président de la République, Macky Sall. Puisque, certains qui transhument ont été avec Abdou Diouf et Abdoulaye Wade. Ces mêmes personnes reviennent à côté de Macky Sall pour manifester un désir de l’accompagner dans la gestion des affaires publiques du pays », tranche-t-il.

Avant de soutenir qu’il fut un temps, il n’était pas facile de se déclarer, même ami ou proche de Macky Sall. «Seuls eux, étaient disposés à s’engager à la première heure à ses côtés. C’est nous qui avons labellisé Macky 2012. Et, aujourd’hui, il n’y a plus de zones d’ombres entre nous et le Président. Chacun a dit ce qu’il fallait dire. Et, le président a bien compris notre réaction», rassure Mouhamed Diagne.

 Le Directeur de la communication et de l’information au ministère de l’éducation nationale, range la réaction de ses camarades dans une logique défensive contre certains responsables de l’APR. Ces derniers, se trouvant dans l’environnement du président, regrette t-il, avaient l’habitude de lui montrer des communiqués signés pour dire que la coalition, réclame des postes de responsabilité.

Ousseynou WADE

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire