Dakar-Echo

Plus de 400 cantines et des millions de FCFA de pertes après l’incendie de Petersen à Dakar

Plus de 400 cantines et des millions de FCFA de pertes après l’incendie de Petersen à Dakar

Après les localités intérieures comme Kaolack, Diourbel, Ziguinchor, et la banlieue dakaroise, etc. c’est au tour du centre-ville de capitale sénégalaise de faire les frais des incendies récurrents des établissements marchands. Le marché Petersen de Dakar-Plateau a été ravagé par un violent feu qui a tout emporté sur passage.

Un incendie a ravagé le marché Petersen de Dakar-Plateau, la nuit du mardi 4 au mercredi 5 septembre. Le feu qui s’est déclaré vers 23 heures a causé beaucoup de dégâts. Plus de 400 cantines et autres étals complètement détruits, des marchandises réduites en cendres par les flammes.

Les propriétaires, des soutiens de familles qui n’ont que leurs yeux pour constater l’ampleur du sinistre, encore sous le choc, ne peuvent évaluer les pertes dans cet établissement marchand où travaillent des milliers de personnes. L’heure est désormais au décompte des commerçants sinistrés qui, dans le désarroi, sollicitent une aide de la part de l’État.

En attendant, le maire de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye, qui était au chevet des impactés, hier mercredi, a déclaré qu’en vérité «l’anarchie ne peut pas perdurer», alors que les Sapeurs-pompiers précisent que «l’incendie n’a pas été éteint par la pluie», comme l’a prétendu, le ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye


D’ailleurs, ce sinistre survient à un moment les commerçants avaient rechargé leurs boutiques en perspective de l’ouverture de l’année scolaire, en octobre prochain. En attendant le recensement de tous les commerçants impactés qui, ne sachant plus où donner de la tête, demandent l’aide de l’Etat.

Même si l’origine de l’incendie n’est pas encore déterminée, un témoin interrogé par Dakaractu indexe déjà les branchements électriques clandestins. La Police a ouvert une enquête

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire