Dakar-Echo

Plus de 100 «supporters» sénégalais illégaux dans le collimateur de la police russe après la fin des Visas Fan ID

Plus de 100 «supporters» sénégalais illégaux dans le collimateur de la police russe après la fin des Visas Fan ID

Devant le succès de la Coupe du monde qu’ils avaient organisée l’été dernier, les autorités russes avaient décidé de prolonger la validité des visas « Fan Id » délivrés aux supporters des différentes équipes en lice jusqu’au 31 décembre dernier.

Un mois et demi après l’expiration de ces visas, quelque 5.500 étrangers qui avaient choisi de jouer les prolongations sur place, se trouvent désormais en situation irrégulière sur le territoire de la Russie, selon le ministère de l’Intérieur de ce pays.

Dans le lot, plus de 100 faux supporters sénégalais du « 13e Gaïndé » sont restés au pays du président Poutine où ils vivent dans la clandestinité. Devenant ainsi des cibles de la chasse aux immigrants illégaux déclenchée et intensifiée par la police russe.

Les uns étaient partis sous la bannière du « 12e Gaindé » pour supporter la bande à Sadio Mané, les autres étaient animés de mauvaise intention de rester au pays de Lénine. C’était la vague des appelés sous les drapeaux du « 13e Gaïndé ». Toujours est-il qu’ils avaient tous fait le voyage en se servant du passeport de supporter (Fan-Id) qui leur offrait l’accès sans visa en Russie.

Juste après le sacre des « Bleus » de la France, le président Vladimir Poutine s’était réjoui de la venue des nombreux hôtes étrangers ayant la facilité et le privilège de découvrir amoureusement la Russie. Devant le succès et l’engouement suscités par la destination Russie en marge de la Coupe du monde, le président Poutine avait pris un décret prorogeant la validité des visas « Fan Id » jusqu’au 31 décembre dernier.

Presque deux mois après la fin du régime sans visa, le commissaire de police Andreï Kaiouchkine, directeur adjoint du département des migrations au sein du ministère russe de l’Intérieur, a déploré que plus de 5. 500 étrangers, venus en Russie pour la Coupe du monde, grâce à un passeport de supporter, se trouvent encore illégalement sur le territoire national. « à noter qu’au total, 650 000 supporters et touristes avaient à cette occasion franchi les frontières du pays » a-t-il précisé dans un journal russe dont « Le Témoin » a obtenu copie et traduction.

« Pour la plupart d’entre eux, ils se sont avérés respectueux des lois et ont quitté le pays en temps voulu. Ceci dit, au 31 décembre dernier, plus de 12 000 étaient encore illégalement en Russie. Grâce à notre travail conjoint avec le Fsb (Service fédéral de sécurité), nous sommes parvenus à réduire ce chiffre à 5 500 personnes » a fait savoir le commissaire Kaiouchkine.

Nos « modou-modou » vagabondent dans les villes frontalières
Dans le lot de ces 5.500 personnes en situation irrégulière sur le territoire russe, il y a environ cent (100) faux supporters sénégalais dans la nature et traqués par la police russe, nous confie M. S, un compatriote chauffeur de taxi et établi à Moscou depuis une vingtaine d’années.

Comme la plupart des clandestins marocains, tunisiens, nigérians etc., les supporters sénégalais du « 13e Gaïndé » ont fui la capitale moscovite pour aller vagabonder dans les villes frontalières avec la Finlande, la Biélorussie, l’Ukraine et la Géorgie pour y chercher les voies et moyens leur permettant de rallier l’espace Schengen où il fait bon vivre et travailler. « Ces derniers temps, nous nous sommes rendus dans un centre de rétention pour nous enquérir de la situation de nos compatriotes qui s’y trouvent.

Ils nous ont fait savoir que les autorités pénitentiaires leur ont assuré que tout détenu en possession d’un billet d’avion sera systématiquement libéré et expulsé vers son pays d’origine » explique notre source vivant à Moscou. « A ma grande surprise, certains Sénégalais m’ont confié qu’ils préfèrent d’être expulsés vers le Maroc plutôt que vers le Sénégal, leur pays d’origine. Et je pense que cela a dû compliquer davantage leurs cas » se désole notre chauffeur de taxi vivant à Moscou.

Une chose est sûre, les autorités de la police russe élargissent et intensifient la traque aux faux touristes de la coupe de monde afin de réduire le nombre d’immigrants clandestins sur leur territoire. Parmi ceux-là, 100 « modou- modou »…

Pape NDIAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire