Dakar-Echo

Petro-Tim Sénégal est une filiale de Petro-Tim Limited, selon le Premier ministre

dionnePetro-Tim Sénégal, filiale de Petro-Tim Limited, a été créée dans le cadre du contrat liant l’Etat du Sénégal à la société mère, en vue de l’exploration des premiers « indices » de pétrole découverts en territoire maritime sénégalais, a expliqué samedi le Premier ministre Mahammed Dionne.

La société pétrolière britannique Cairn Energy a annoncé octobre dernier avoir découvert un gisement de pétrole offshore, à 100 kilomètres des côtes sénégalaises.

Les règles de l’industrie pétrolière exigent l’ouverture, au Sénégal, d’une filiale de Petro-Tim Limited « pendant la durée du contrat » liant l’Etat et la société-mère, a fait valoir le Premier ministre lors d’une conférence de presse.

L’ex-président sénégalais, Abdoulaye Wade, a déclaré en novembre dernier que « Petro-Tim Limited a donné un mandat à Aliou Sall (Ndlr : un frère cadet du président Macky Sall) pour créer une [filiale de] Pétro-Tim au Sénégal ». La société-mère « a donné tous les pouvoirs à M. Sall Junior pour le représenter » au Sénégal, a encore dit M. Wade lors d’une conférence de presse.

Le frère cadet du président Sall « est l’unique actionnaire de cette société [qui a] un capital de 10 milliards de fCFA. L’article 17 des statuts de Petro-Tim Sénégal désigne Aliou Sall comme administrateur général », avait ajouté Abdoulaye Wade.

Aliou Sall avait démenti les déclarations de M. Wade.

Un contrat signé entre deux parties oblige l’une d’elles à ouvrir un bureau dans les trois mois suivants, dans le pays de l’autre, selon Mahammed Dionne.

Ce bureau doit être maintenu dans le pays où il est ouvert, pendant toute la durée du contrat, a-t-il ajouté lors de sa conférence de presse. »Ce bureau doit être doté d’un responsable ayant autorité pour la conduite des opérations. A ce bureau pourront être remises toutes les notifications au titre du présent contrat ».

« Petro-Tim Sénégal est une filiale à 100% de Petro-Tim Limited, qui est détenteur du contrat de recherche » avec le Sénégal, a fait valoir le Premier ministre.

« On nous dit qu’on a vendu du pétrole à la bourse de New York de Toronto (Canada). Cela n’existe que dans la tête de ceux qui veulent créer la confusion dans l’esprit de nos compatriotes. Et le gouvernement ne l’acceptera pas. A un moment donné, il faut arrêter la rigolade », a soutenu Mahammed Dionne.

« On ne peut pas laisser passer l’idée selon la quelle [les recettes pétrolières du Sénégal iront] dans les proches d’Aliou Sall », a-t-il ajouté, en réponse aux déclarations de l’ex-chef de l’Etat.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire