Dakar-Echo

Pénurie d’eau récurrente au Sénégal: le silence assourdissant de Macky Sall

Pénurie d’eau récurrente au Sénégal: le silence assourdissant de Macky Sall

Le Sénégal d’aujourd’hui fait face à l’une de ses plus grandes pénuries d’eau depuis les indépendances. Le problème de manque d’eau dans la capitale Sénégalaise est devenu une réalité tellement endémique que certains présagent des soulèvements populaires liés au manque d’eau et d’autres en arrivent à creuser pour essayer de trouver ce liquide si précieux à la vie.

A travers l’alternance survenue en 2012 avec une Plan Sénégal Emergent ambitieux, les sénégalais pensaient, à juste titre que les coupures d’eau allaient être définitivement réglées car prises en main de façon guerrière par le chef de l’état, Macky Sall en personne.

Cinq années de tâtonnement
5 années plus tard, que nenni. Le constat est le même, rien, absolument rien n’a changé dans la gestion et la distribution de l’eau. De nombreux forages ont pourtant été inaugurés sans ce précieux liquide qui fait tant souffrir les sénégalais. Les populations ont soif et cherchent la solution à longueur de journée sans vraiment la trouver. Le Plan Sénégal Emergent est devenu le Plan Sénégal sans Eaux

Le gouvernement sénégalais et la SDE ont certes investis des milliards de FCFA (presque 500 milliards de FCFA) pour renforcer l’accès à l’eau potable dans la région dakaroise à l’horizon 2025-2030 mais pendant ce temps, les populations sont assoiffées, souffrent et sont abandonnées à leur triste sort sous un soleil de plomb dans une totale indifférence présidentielle.

Cette pénurie d’eau a fait réagir les membres de la société civile, les internautes, l’opposition, le sénégalais lambda, le premier ministre, le porte parole du gouvernement, le chef de cabinet du président de la république, le directeur de la SONES, la SDE, le ministre chargé de l’hydraulique, Mansour Faye …bref tout le monde sauf le chef de l’Etat Macky Sall.

La société civile à travers le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine/France dégage menace d’aller chercher l’eau au palais de la république à travers l’opération  “Ndox mba nu rooti Palais”. Une manière pour eux, d’appeler les Sénégalais à aller chercher l’eau à la Présidence de la République, si la pénurie perdure.

A force d’essayer de rassurer la population, une véritable cacophonie gouvernementale s’est installée au sommet de l’Etat avec des déclarations aussi alambiquées les unes que les autres. 

Le premier ministre Mohammad Boune Abdallah Dionne nous promet un retour à la normal à partir du 20 juillet.

Quant au porte-parole du gouvernement Seydou Guèye, ce dernier nous explique que le problème récurrent de l’eau à Dakar est dû à ….l’accroissement de la population à Dakar, que les besoins ont augmenté et que c’est la faute des précédents gouvernements.

Même son de cloche chez El Hadj Hamidou Kassé qui nous explique sa part de vérité à travers un long texte sur facebook pour dire que « c’est la faute des gouvernements précédents qui n’ont pas pu mettre en place des politiques en matière d’eau pour parer à toute éventualité« . CQFD

Le ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye, lors du direct avec le groupe Facebook « T’es de Dakar Si », le jeudi 12 juillet, nous parle encore des travaux à Keur Momar Sarr et que le gouvernement sénégalais y travaille depuis… 5 ans avec à la clé, la construction d’une nouvelle usine de traitement d’eau de mer qui va démarrer en décembre 2018 ou janvier 2019

Ce dimanche 15 juillet 2018 sur les ondes de la radio RFM (privée), le chef de cabinet du président de la république, Me Oumar Youm, « présente ses excuses pour le dépassement des délais à la population qui souffre, et promet encore un retour à la normale d’ici 10 jours maximum« 

Avant cette date et devant l’assemblée nationale lors de l’examen du budget de son ministère, Mansour Faye s’était défaussé sur  le défaut d’alimentation en électricité de l’usine de Manantali pour expliquer la pénurie d’eau qui assoiffe les populations dakaroises. «Cela est dû à un défaut d’alimentation au niveau du barrage de Manantali. Ce qui a un impact sur le Sénégal, la Mauritanie et le Mali»

Finalement on ne sait jamais rien avec ce gouvernement. Personne ne parle le même langage pour dire la vérité aux sénégalais.  

Malgré tout ce tintamarre, les sénégalais n’ont pas entendu le président Macky Sall, qui on s’en souvient était descendu à travers une mise en scène rocambolesque à la fin du mois de septembre 2013 en hélicoptère et en treillis de commando accompagné du premier ministre d’alors Mimi Touré à Keur Momar Sarr (région de Louga Nord du Sénégal) pour disait il régler définitivement le problème des coupures d’eau au Sénégal.

Malgré toutes ces explications tirées par les cheveux, aucun membre du gouvernement ne rassure les sénégalais et ces derniers ne comprennent toujours pas les raisons de cette pénurie d’eau qui dure depuis des mois et qui à n’en pas douter risque de peser sur la balance électorale.

Heureusement que tout le Sénégal n’est pas touché par cette pénurie d’eau. Face à cette pénurie sans précédent, les sénégalais ne savent plus à quel marabout se vouer pour trouver de l’eau.

A Dakar et dans sa banlieue, beaucoup de ménages passent des nuits blanches dans l’espoir d’avoir ce précieux liquide indispensable à la vie. Et si elle arrive à couler c’est pour quelques minutes avec une couleur repoussante.

Une actrice d’un acteur du développement social, Cécile Thiakane nous rappelait que consommer cette eau ocre était un problème de santé publique et que la consommation d’une eau malsaine reste la première source de maladies et de mortalité en Afrique Subsaharienne.

Les Sénégalais se lâchent sur les réseaux sociaux
La réaction des sénégalais sur les réseaux sociaux est plus virulente. L’indignation est la chose la mieux partagée.

Certains internautes sont persuadés que le président Macky Sall n’est pas au courant du calvaire que vivent les populations sinon il aurait remis son treillis militaire de chef des armées.

Abou Keïta,  lui ne comprend pas le silence des Imams qui étaient prompts à manifester sous Wade et qui sont devenus subitement aphones ?

Ibrahima Kâ donne le fil pour ceux qui ne seraient pas au courant de ces pénuries d’eau depuis quelques jours, voire plusieurs semaines, à Dakar notamment, il leur donne des liens pour se mettre à niveau .

Serge dit qu’il ne croit pas aux explications du gouvernement et il veille tous les deux jours jusqu’à 4h du matin afin de remplir ses réserves d’eau, se lever à 7h aller au bureau. Et pose la question de savoir pourquoi croire à un état qui ne cesse de lui mentir depuis toujours.

La SDE est également malmenée par les internautes qui déplorent les factures salées alors que l’eau ne coule pas du robinet et ils se demandent si la SDE facture l’air qui passe dans les tuyaux

Pour Kébétueuse (Lo Ma Cire) tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes au Sénégal, il fait chaud, l’eau ne coule pas depuis 90 jours mais ça va bien selon Macky Sall et c’est le Sénégal qui gagne.

Pour Talla Ndiaye, le problème de l’eau ne se passe pas qu’à Dakar, à Mbacké également, la SDE vend de l’eau impropre à la consommation et personne n’en parle.

Quoiqu’il en soit, les sénégalais veulent une date avec une solution durable et définitive même si c’est le 20 juillet ou dans cinq ou ans, mais ils veulent une solution pour régler ce problème qui n’a que trop durer.

Amadou NDAW

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire