Dakar-Echo

Pendant ce temps, Idrissa Seck sillonne le sud-est du Sénégal

Pendant ce temps, Idrissa Seck sillonne le sud-est du Sénégal

Il a visité toutes les localités de la région de Tambacounda pour rencontrer les populations en vue de l’élection présidentielle de 2019

Qui veut aller loin, ménage sa monture ! Une maxime assimilée par le président Idrissa Seck qui, pendant une semaine, a visité toutes les localités de la région de Tamba pour rencontrer les populations en vue de l’élection présidentielle de 2019.

Avec cette tournée, le patron de REWMI se positionne pour se substituer au leader de Mankoo Taxawu Sénégal dont l’avenir est incertain avec ce procès en cours devant le tribunal correctionnel.

En procès depuis quelques semaines pour détournement présumé de 1,8 milliard de la caisse d’avance de la ville de Dakar après dix mois de détention provisoire, l’avenir politique de la tête de liste de la coalition Mankoo Taxawu Sénégal (Mts) et maire de Dakar, Khalifa Sall reste suspendu à la décision du tribunal correctionnel.

En attendant l’épilogue de ce feuilleton politico-judiciaire, le président du parti Rewmi, Idrissa Seck multiplie les tournées nationales pour se positionner comme leader de cette grande coalition de l’opposition devant faire face au candidat sortant à l’élection présidentielle de février 2019. Comme l’avait d’ailleurs souhaité, le maire de la Médina Bamba Fall.

En tout cas, à une année de l’élection présidentielle, le président Idrissa Seck est déjà dans ses habits de candidat à la quête des suffrages de ses compatriotes. A cet effet, le patron de Rewmi est depuis une semaine dans le Sénégal des profondeurs, précisément dans le département de Tamba pour des visites de proximité orange.

Ainsi, le président Idrissa Seck a visité plusieurs communes, villages et quartiers dans cette partie orientale du pays. Partout, les habitants sont sortis pour témoigner leur affection au leader de Rewmi.

Ces derniers n’ont pas manqué de formuler pour lui des prières pour qu’il accède à la magistrature suprême. Ces habitants ont profité de la visite du président Idrissa Seck pour exposer leurs doléances.

Et, ce sont les habitants de Dawadi, une localité située dans la commune Koussanar qui ont été les premiers à égrener ce chapelet de doléances. Il s’agit pour les autochtones de l’état défectueux de la seule piste de production longue de 36 km qui relie le chef-lieu de la commune à Dawadi.

Dans le village de Diddé Gassama situé dans la commune Toungoura, c’est le même décor qui est planté avec ses 38 km de pistes de production non fonctionnelles. Aussi, les habitants ont-ils invité le président Seck à mettre fin à leur calvaire dans le secteur du transport et du désenclavement.

Mais aussi de résoudre les problèmes d’eau et d’électricité dont ils font face. Le patron de Rewmi s’est rendu dans la commune de Gabou, dans les villages de Diam Wély et Pathé Mbaye, mais aussi dans la commune de Sinthiou Fissa.

Partout où le leader du parti Rewmi est passé, le mécontentement des populations était général. Un courroux qui découle de la gestion du pays par les tenants du pouvoir.

La commune de Koulor a également reçu la visite du président Idrissa Seck. Dans cette localité, il a était accueilli en fanfare par la population et notamment les jeunes abandonnés à leur sort.

A la suite de cet accueil chaleureux, la population a manifesté son soutien à Idrissa Seck en vue de la prochaine élection présidentielle. Le leader de Rewmi s’est aussi rendu dans la commune Kidira, à Bakel, à Bellé à la rencontre des populations.

Moussa CISS

dakarecho@gmail.com'

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire