Dakar-Echo

Oussouye marche pour la sécurisation de la destination Casamance

Oussouye marche pour la sécurisation de la destination Casamance

Plusieurs habitants de la commune d’Oussouye (Ziguinchor, sud) ont marché pacifiquement, dimanche, à travers les artères de la capitale du Kassa (appellation donnée à cette partie du sud) pour réclamer la fin « des assassinats et des tueries » et plaidé pour une plus grande sécurisation de la destination de la Casamance, a constaté un reporter de l’APS.

Des jeunes, des femmes et des personnes âgées, habillés tout en blanc, se sont donnés rendez-vous dès les premières heures au domicile du roi d’Oussouye, Sibiloumbaye Diédhiou qui a donné le coup d’envoi de cette manifestation à l’initiative du président de CATEKA, une structure de production audiovisuelle dirigée par Jean Yves Bassène, journaliste à la RTS 4 Casamance.

« Il faut que cette manifestation soit animée par des paroles et des slogans de paix. Elle doit être effectuée dans la paix, la tranquillité et la concorde pour une paix définitive en Casamance et pour le bonheur de tous », a déclaré le roi avant de donner le top départ de la marche.

Portant des tee-shirts blancs et des pagnes traditionnels, les manifestants ont marché jusqu’à la sortie d’Oussouye où ils ont rejoint un autre groupe de marcheurs venant de la commune voisine de Mlomp dans une grande ambiance de cris et de déclamation de slogans favorables à la paix.

Les marcheurs sont arrivés à la mi-journée à la place publique d’Oussouye où des notables et des hommes de culte traditionnel attendaient l’arrivée du cortège. Ensemble ils ont remis un mémorandum au préfet du département d’Oussouye, Ibrahima Ismaïla Ndiaye.

« Il faut que les populations convergent vers l’essentiel. C’est-à-dire vers l’unité, le respect des valeurs, des institutions, des dispositions légales et réglementaires » a notamment déclaré le représentant de l’exécutif.

« Si nous voulons combler le gap malheureusement que la région a par rapport aux autres régions, il nous faut laisser de côté tous ceux qui concourent à la division, à créer des climats de contentieux , de conflit et promouvoir un climat social qui doit être le discours des médias, des politiques et des collectivités locales » a-t-il lancé à l’ endroit des marcheurs.

« Les cas de meurtre que connaît la région ces derniers jours nous a poussés à initier cette marche pacifique pour dire +ça suffit maintenant+ » a justifié l’initiateur de cette manifestation, Jean Yves Bassène, ajoutant que cette marche « vise à répondre à ceux qui disent que la Casamance est classée dans la zone rouge ».

Après cette marche pacifique un panel sur le « Rôle de la jeunesse dans la consolidation de la paix en Casamance » et un « concert de la paix » ont été initié pour sensibiliser sur les « valeurs de la paix en vue de mieux promouvoir la destination de la Casamance ».

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire