Dakar-Echo

Ndoumbelane

Ndoumbelane

Apparemment rien ne va plus à « Ndoumbelane » en attendant l’apocalypse ! Ça dénigre les opposants coriaces, caresse celui qui nomme, dégomme et qui a la caisse noire capable de faire des gueux des millionnaires.

L’un d’eux qui s’est enrichi est même considéré comme une mine d’informations sans être un monument de vertu. Aïe, Aïe, comme ils peuvent être méchants, nos compatriotes quand il s’agit d’appeler un monstre par son nom.

Ces courtisans jamais repus ont l’art de la flatterie pour mieux vivre de leurs rapines. Et gare à celui qui s’en prendrait au Roi. Ils iront gaillardement fouiller les poubelles pour faire tomber l’effronté.

Un charmant pays on vous dit. On vote des lois et les applique selon le bon vouloir du Prince. Des candidats à la candidature pour la présidentielle ont été éliminés, les juges s’étant adossés pour faire cela à des lois votées par nos députés.

Il était stipulé dans ces mêmes lois qui sont appliquées à ces malheureux candidats que les auteurs de doublons seraient envoyés en prison.

Selon un décompte, ils sont 174.637 compatriotes. Bon, le procureur à six mois pour déclencher des poursuites. Rira bien qui rira le dernier…

Juste pour montrer le caractère saugrenu de cette loi sur le parrainage dont l’objectif pour le Chef était de se construire un boulevard en éliminant de potentiels adversaires.

Il est allé même glisser quelque part une disposition sur mesure pour barrer la route à un adversaire bien identifié.

Obnubilé par un deuxième mandat, il continue de débaucher. Mais plutôt que d’attirer autour de lui des hommes forts, il arrache des feuilles mortes fusillées par les internautes. Lesquels ont la vilaine manie de fouiller les archives pour en ressortir les paroles nauséabondes tenues par ces transhumants à l’endroit du Chef.

Ou rappeler au même Chef des propos qu’il prétendait n’avoir jamais tenus comme à propos du dernier ministre de l’Intérieur de Wade, Ousmane Ngom, dont il exigeait le limogeage.

Le Chef ayant prétendu n’avoir jamais demandé cela, les internautes lui ont sorti dans les minutes qui suivent la vidéo où il réclamait la tête d’Oussou Bébé. Comme quoi le Chef… Et on rigole de dépit en se bouchant le nez face à la puanteur de tels hommes.

Articles similaires

Laisser un commentaire