Dakar-Echo

Moustapha Niass: Ou vous êtes avec moi, ou je vous vire

niasse_mackySelon nos confrères du Populaire, le président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse vient de virer un de ses conseillers techniques par arrêté en date d’hier.

Jusque-là rien de bien singulier, sauf que le défenestré en question n’est personne d’autre que le Secrétaire général du Mouvement National des Jeunes Progressistes (MNJP), Malick Guèye.

Le crime de ce dernier : être en première ligne de la contestation de la ligne qu’a prise le Secrétaire Général de soutenir Macky Sall à la présidentielle de 2017, privant ainsi son parti de candidat.

Ce débat divise actuellement la formation politique de Moustapha Niasse qui est d’ailleurs dans la ligne de mire de certains responsables de son parti. Si certains refusent de sortir du bois, Sokhna Diarra Cissé, Secrétaire nationale chargée des jeunesses féminines de l’AFP, elle, va à l’assaut de son patron.

Selon elle, par cet acte «Moustapha Niasse vient de prouver à sa jeunesse et à celle de tout le Sénégal qu’il ne laissera rien ni personne entraver ses relations avec le président Macky Sall.

Lesquelles relations ne profitent véritablement qu’à lui, sa famille et sa bande de potes du temps du parti socialiste».

Selon elle, la défenestration de Malick Guèye intervient «au moment où ses homologues jeunes de tous les partis qui se respectent sont députés à l’Assemblée Nationale».

Raison pour laquelle, dit-elle : «Les jeunes de L’AFP sont définitivement déçus par Moustapha Niasse, nous demandons la démission immédiate de Moustapha Niasse qui a fini de nous prouver que tout ce qui l’intéresse c’est sa carrière».

S’agissant du principal intéressé, Malick Guèye, il a réagi au micro de la RFM. Pour lui, «la question est plus sérieuse» qu’une «sanction continuelle sur le Secrétaire général» des jeunes de l’AFP.

Malick Guèye estime qu’«il est question d’un point de vue des jeunes du parti à l’unanimité avec les 13 régionaux qui se sont réunis lors d’un séminaire à Bandia pour porter une position globale sur la question de la candidature de l’AFP en 2017».

Maintenant, «si le Secrétaire général avec qui on a partagé 15 ans toutes formes de sacrifices pour qu’il soit président de la République -des jeunes sont même décédés en 2012 en faisant campagne avec lui – comprend aujourd’hui que pour un soutien à Macky Sall il faut sacrifier sa jeunesse», Malick Guèye souligne ne pas trouver de mot pour qualifier cela. «L’opinion va nous juger, le reste on le laisse entre les mains de Dieu», dit-il non sans décocher une flèche empoisonnée en direction de son patron : «en politique, chaque génération doit remplir sa mission ou la trahir».

Le Secrétaire politique des jeunesses progressistes du département de Dakar, Famara Diatta, s’est offusqué, hier, du limogeage de Malick Guèye de ses fonctions à l’Assemblée nationale. «Moustapha Niasse est en train de fouler aux pieds notre liberté d’expression. Il veut grossir les rangs de l’opposition. Il nous disait de ne pas vendre notre liberté, mais lui-même est en train, aujourd’hui, d’acheter la liberté de certains jeunes, moyennant des sommes d’argent», martèle M. Diatta qui a rendu visite à nos confrères du Populaire

, hier. A l’en croire, «c’est Zator Mbaye qui est en train de manipuler Moustapha Niasse». «Nous allons nous réunir pour prendre les décisions idoines, et Zator Mbaye ne sera plus le Secrétaire général de la région; Zator ne fait que raconter des contrevérités», assène-t-il.

Avec Le Populaire

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire