Dakar-Echo

Morte depuis… 2010 à Chartres…découverte en… 2014

squeletteDes individus se sont introduits par effraction dans une demeure abandonnée du centre-ville de Chartres (France) et y ont passé la nuit. Avant de faire une macabre découverte le lendemain derrière une armoire.

Une maison abandonnée, aux volets clos, sans boîte à lettres. La bâtisse située au fond d’une cour, au centre-ville de Chartres, semblait être un refuge parfait pour squatter une nuit. Des individus s’y sont ainsi introduits par effraction, jeudi 27 novembre, et y ont dormi. Avant de faire la macabre découverte, le lendemain d’un squelette.

L’état du cadavre attestait d’une mort survenue plusieurs années auparavant. La position dans lequel il a été retrouvé a de quoi intriguer. Le corps était en effet en position debout, entre une armoire et un mur. Les squatteurs ont prévenu la police, qui a effectué des prélèvements sur les lieux.

Une autopsie doit avoir lieu

La maison semblait à l’abandon, au grand étonnement des voisins, qui ont témoigné dans l’Echo républicain : « On est là depuis un an et demi et on n’a jamais vu un mouvement de vie dans cette maison. On s’en étonnait d’ailleurs avec le facteur. »

La femme décédée serait une ancienne professeur d’allemand d’un collège proche qui habitait à proximité.

La demeure était la maison de sa mère, qu’elle venait entretenir de temps à autre, mais « sans jamais ouvrir les volets ». Elle serait morte en 2010, à l’âge de 74 ans. Une autopsie doit avoir lieu pour éclaircir les circonstances de la mort.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire