Côte d'IvoireInternational

Mise à flot d’un deuxième patrouilleur hauturier de type OPV 45 pour la marine ivoirienne

Avec l’acquisition de ce navire militaire, l’Etat ivoirien entend apporter une riposte souveraine, surtout sur l’aspect de la conflictualité et en anticipation des nouvelles menaces sécuritaires en haute mer.

A l’occasion de la réception du bateau, ce jeudi 9 mars 2023 à la base annexe de la marine nationale, au Plateau, le centre des Affaires d’Abidjan, le général de corps d’armée, Lassina Doumbia, chef d’État-major général des armées, s’est réjoui de l’acquisition de ce patrouilleur de type OPV 45 (Offshore Patrol Vessel).

Le Patrouilleur OPV 45 a une longueur de 45 mètres, une largeur de 08 m et un tirant d’eau de 2.4 m. Il a une vitesse maximale de 24 NDS et peut contenir 20 membres d’équipage avec une capacité d’embarquer 10 éléments des forces spéciales.

« Les efforts vont se poursuivre en ce qui concerne la marine nationale. Il y a quatre mois en ce même lieu dans ces mêmes circonstances nous accueillons le premier patrouilleur de haute mer annonçant le retour du pavillon militaire ivoirien dans les eaux internationales », a dit le général Lassina Doumbia.

Il a déclaré que cette « dynamique est confortée aujourd’hui avec un deuxième bâtiment du même type qui vient renforcer le contrôle des eaux sous juridictions ivoiriennes et surtout la présence au-delà de celle-ci et la hiérarchie militaire en tire une légitime fierté en plus d’une grande satisfaction ».

Pour lui, c’est une « fierté de renouer avec le passé prestigieux de la composante navale et des forces armées de Côte d’Ivoire ; et une satisfaction de redimensionner la nature de la riposte face aux menaces en haute mer ».

« C’est cette ambition que vient capter le nouveau patrouilleur ; celle acquisition de l’état ivoirien, il contribue à installer un peu plus l’idée de leadership navale amorcer avec le choix d’Abidjan pour abriter le siège du centre régional pour la sécurité maritime en Afrique de l’ouest », a-t-il ajouté.

Le chef de l’armée ivoirienne a souligné que cet équipement devrait permettre de couvrir un large éventail de missions et fait partie d’un projet global visant à terme à disposer de deux patrouilleurs de ce type d’embarcation, d’interceptions commando de 15 mètres et des drones de reconnaissances.

Cela devrait permettre, par ailleurs, d’acter le continent de l’action en mer, en vue de surveiller, de localiser, de se projeter et prévenir les menaces tout en assurant des missions de diplomatie navale, de sécurisation des eaux sous juridiction nationale et de surveillance communautaire du Golfe de Guinée.

Dans son intervention, le chef d’État-major de la marine nationale, N’Guessan Kouamé, a traduit un sentiment de joie, affirmant : « il n’y a pas meilleur moment que d’accueillir des bâtiments essentiels pour l’accomplissement des missions qui nous ont été assignées ».

« C’est en cela que je suis animé d’une immense joie et de beaucoup d’émotions à l’occasion de cette cérémonie d’accueil du patrouilleur de haute mer de type OPV 45, construit dans les chantiers navals d’Israël-SHIT YARD sous la conduite du groupe AD Consultant », a-t-il confié.

La marine nationale ivoirienne a accueilli, le 06 octobre 2022, un patrouilleur de haute mer de type P400 qui a été baptisé le 24 novembre « PH Contre-amiral Fadiga ». Cette montée en puissance de la marine nationale est la matérialisation d’une stratégie issue des différentes lois de programmation militaire.

Avec APA

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 325

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *