Dakar-Echo

Mercato

Mercato

Elle est belle la politique au Sénégal. Du moins telle qu’elle se pratique dans ce charmant pays où elle rime avec d’extraordinaires retournements de veste. Il faut bien que la panse soit remplie.

Un Monsieur qui se veut « propre » vient de nous annoncer avoir boycotté durant six bons mois le très sérieux Conseil des ministres pour ne pas devoir voir la vilaine tronche du fils de celui qui ne veut point d’élection au Sénégal.

Le Monsieur ne nous dit cependant pas s’il passait à la caisse pendant ce semestre de boycott pour percevoir ses émoluments. On peut bien croire à son patriotisme.

Comme à celui de beaucoup de ces messieurs et dames qui ont passé tout leur temps à pilonner le « Macky » avant de lui trouver toutes les vertus du monde à quelques semaines de la présidentielle.

Ça, ce sont les charmes de ce pays comme ces prétendus hommes de Dieu que l’on voit dans une vidéo demander à ce que le Chef rallonge le blé. Ils n’en n’ont jamais assez et veulent en profiter. On ne sait jamais…

D’autres lui promettent une réélection sans coup férir. Celui qui est passé les voir n’est pas venu les mains vides. Et chacun y va de ses prédictions les plus fantoches.

Rien n’est apparemment de trop pour se faire réélire. Dakar aurait voté avant l’heure pour le candidat sortant et c’est l’officine de propagande qui l’annonce.

On demande à de pauvres hères de voter à défaut de voir leur Bourses familiales et autres Pduc supprimées. Et c’est le Chef qui s’exerce à ce vilain jeu de chantage.

Le « mercato », c’est également le pèlerinage chez Me Wade qui reste le véritable maitre du jeu. Voir celui que l’on avait chassé avec une écrasante majorité revenir par la grande porte en faiseur de Roi, constitue un désaveu de taille pour le Chef.

Et y en a qui causent de « système » pour éloigner Sonko du faiseur de Roi. Dites, qui est fou ?

Articles similaires

Laisser un commentaire