Dakar-Echo

Melania Trump se rendra au Ghana, au Malawi, au Kenya et en Egypte en octobre

Melania Trump se rendra au Ghana, au Malawi, au Kenya et en Egypte en octobre

La Première dame américaine Melania Trump a annoncé mercredi qu’elle se rendrait début octobre dans quatre pays africains, son premier grand voyage en solo dédié à la cause du bien-être des enfants.

« Le 1er octobre marquera le premier jour de ma visite en solo dans quatre pays d’Afrique magnifiques et très différents: Ghana, Malawi, Kenya et Egypte », a déclaré l’épouse du président Donald Trump lors d’une réception pour les conjoints des dirigeants présents à New York pour l’Assemblée générale annuelle de l’ONU.

L’ex-mannequin de 48 ans a souligné que ces pays avaient travaillé avec l’agence américaine pour le développement (USAID) afin d’aider les enfants.

« Je suis si fière du travail de cette administration, via l’USAID et d’autres moyens », a-t-elle ajouté, expliquant que ce voyage lui permettrait de mettre l’accent notamment sur les soins aux nouveaux-nés et l’éducation.

« Que ce soit pour l’éducation, la dépendance des drogues, la faim, la sécurité sur internet, les intimidations, la pauvreté ou les maladies, ce sont trop souvent les enfants qui sont les premières victimes dans le monde », a-t-elle souligné, en présence des Premières dames du Ghana, du Kenya et du Malawi.

Slovène d’origine, Melania Trump, troisième épouse de Donald Trump et mère de leur fils Barron, avait déjà voyagé seule en septembre 2017. Elle s’était alors rendu à Toronto, où elle avait rencontré le prince Harry et assisté à l’ouverture des jeux qu’il organise pour les anciens combattants blessés ou handicapés.

Elle a aussi participé à plusieurs déplacements à l’étranger avec son mari.

Donald Trump, lui, n’est pas encore allé en Afrique depuis son arrivée à la Maison Blanche en janvier 2017. Mais il a reçu, avec Melania, le président kenyan Uhuru Kenyatta et sa femme à Washington en août.

Par le passé, le milliardaire républicain avait dénoncé, selon des médias américains, l’immigration en provenance de « pays de merde », une allusion qui renvoyait notamment à des pays africains et qui avait fait polémique.

Peu avant l’annonce de mercredi, Donald Trump avait évoqué le voyage de son épouse en Afrique devant des journalistes. « Elle va faire un grand voyage en Afrique. Nous aimons tous les deux l’Afrique. L’Afrique est si belle », avait-il lancé.

Articles similaires

Laisser un commentaire