Dakar-Echo

Me Amadou Sall: Si jamais Macky Sall fait emprisonner Karim Wade, il ne passera pas une seule nuit de plus au palais

Me Amadou Sall: Si jamais Macky Sall fait emprisonner Karim Wade, il ne passera pas une seule nuit de plus au palais

Voilà une sortie qui va faire date et du bruit. C’est un Me El hadji Amadou Sall extrêmement virulent et très menaçant qui s’est prononcé hier sur l’issue du procès Karim Wade. Il s’est violemment attaqué au président Macky Sall.

Le responsable libéral prenait part à une manifestation organisée par le mouvement de soutien à Karim Wade dénommé « Disso diam Karim Wade », à Guédiawaye. Devant un public acquis à sa cause, Me El hadji Amadou Sall a déclaré :

« Si Macky Sall fait emprisonner Karim Wade, il ne passera pas une seule nuit de plus au Palais. Karim Wade sera emprisonné le 23 mars. La seule chose que nous pouvons faire pour l’empêcher, c’est la résistance. Il faut qu’on soit uni, pour lui faire face ».

Dans la même lancée, le responsable du PDS a martelé que « Macky Sall est un peureux. Il est incompétent, incapable, et impuissant. Il n’a pas de projet de société. C’est par pur hasard qu’il est devenu chef de l’Etat. Pour lui, la seule chose, qu’il doit faire, c’est d’emprisonner Karim Wade.

Nous ferons face à lui. Que tout un chacun sort son bâton, gourdin, cuillère, pilon, pour la résistance. Son seul objectif, quand il est arrivé au pouvoir, c’était de détruire la famille d’Abdoulaye Wade ».

L’avocat a longuement poursuivi sur la même lancée, avec des mots qu’EnQuête a décidé de ne pas reproduire.

« Nous ferons face…, comme cela a été fait le 23 juin 2011 »

L’ancien député Doudou Wade, absent de la scène politique depuis un certain temps, était également présent. Il a fait un appel dans le sens de son camarade de parti.

« Nous avons une justice revancharde qui veut emprisonner ce garçon (Karim Wade). Nous ferons face à l’oppression, à l’injustice, dans les mêmes formes et même manières que cela a été fait le 23 juin 2011. Il faut que Macky Sall se ressaisisse.

S’il a encore en tête cette déclaration de 2010, pour dire qu’il a une revanche à prendre sur le PDS, sur Abdoulaye et sa famille, qu’il sache que nous serons comme le loup qui attaquera tous les agneaux. Et si ce n’est pas toi, ce sera donc ton frère », a promis l’ex-président du groupe parlementaire.

Selon lui, l’actuel pouvoir a peur. « Il faut que les sénégalais comprennent que nous ne pouvons pas rester les bras croisés devant cette agression de l’Etat du Sénégal.

Nous ferons face quoi qui puisse arriver. On nous attaque, on nous brime. On ne l’acceptera pas » a pesté Doudou Wade qui s’arcbouter durant toute la manifestation sur sa canne.

Cheikh Thiam

Articles similaires

Laisser un commentaire